Russell remporte le GP Virtuel face à Leclerc

Basile Davoine
motorsport.com

s'est ensuite emparé des commandes en dépassant le pilote Mercedes par l'extérieur au virage 1. 

Russell est quant à lui remonté en réalisant deux dépassements rapides sur son coéquipier chez Williams,  était alors deuxième avant de s'arrêter prématurément au stand pour tenter une stratégie à deux arrêts, ce qui a permis à Russell de mener la chasse derrière Leclerc. 

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le simracing n'intéresse pas Lewis Hamilton

Après son unique passage au stand, Russell a réduit l'écart sur le leader mais a écopé d'une pénalité de trois secondes pour avoir coupé un virage. Leclerc et lui se sont échangé plusieurs fois la tête de la course, le Britannique prenant l'ascendant suite à un dépassement à six tours de l'arrivée. Dès lors, il a tenté de s'aménager une avance de manière à compenser sa pénalité, ce qu'il n'est pas parvenu à faire. 

Leclerc semblait bien parti pour remporter son troisième Virtual GP en quatre participations, avant d'écoper à son tour s'une pénalité pour avoir abusé des limites de la piste. Cette sanction a suffi à équilibrer la donne avec celle de Russell, qui a remporté son premier succès. Leclerc a terminé deuxième devant Gutiérrez, qui signe son premier podium. Avec sa stratégie à deux arrêts, Albon a terminé à la quatrième place. 

Latifi a pris la cinquième position devant l'ancien pilote de F1 (Renault). 

Douzième de la course, Thibaut Courtois est le premier représentant des personnalités invitées, tandis que Sergio Aguero a bouclé l'épreuve au 14e rang pour sa première participation, devant . 

Pour , la malchance continue puisqu'il a d'abord été sanctionné d'une pénalité de cinq places sur la grille de départ, pour avoir roulé à contre-sens en qualifications alors qu'il tentait de regagner les stands suite à un tête-à-queue dans le dernier virage. En course, le Britannique a été impliqué dans deux accidents, pénalisé pour vitesse excessive dans les stands, puis a abandonné.

À lire aussi