La Russie accuse l'Ukraine d'avoir visé "des cibles civiles" avec des missiles britanniques de longue portée

NATALIA KOLESNIKOVA / AFP

Selon le ministère russe de la Défense, des missiles britanniques fournis à Kiev auraient été utilisés la vieille par l'armée ukrainienne pour viser "des cibles civiles" dans la région de Lougansk.

La Russie a accusé ce samedi l'armée ukrainienne d'avoir utilisé la veille des missiles britanniques de longue portée Storm Shadow, promis par Londres jeudi à Kiev, pour viser "des cibles civiles" dans la région de Lougansk sous contrôle russe, dans l'Est de l'Ukraine.

"Le 12 mai, vers 18h30 (15h30), des avions de combat de l'armée de l'air ukrainienne ont lancé une attaque au missile contre l'entreprise de produits polymères Polypak et l'usine de transformation de viande Milam dans la ville de Lougansk", a affirmé le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Des missiles air-air Storm Shadow fournis au régime de Kiev par le Royaume-Uni ont été utilisés pour cette frappe, malgré les déclarations de Londres selon lesquelles ces armes ne seraient pas utilisées contre des cibles civiles", a fustigé le ministère.

À la suite de la frappe, "un incendie s'est déclaré sur le site des entreprises alimentaires et chimiques de Lougansk", a encore indiqué le ministère russe, faisant état "de destruction d'immeubles résidentiels à proximité" et de "blessés, dont six enfants".

Une "aggravation sérieuse" du conflit pour la Russie

C'est la première fois que la Russie fait état de frappes ukrainiennes avec ces missiles de longue portée, promis jeudi par Londres à Kiev, au moment où l'Ukraine dit achever ses préparatifs pour lancer une offensive visant à reconquérir les territoires occupés par Moscou dans l'Est et le Sud.

Le Royaume-Uni est ainsi devenu cette semaine le premier pays à fournir des missiles de longue portée à l'Ukraine, une décision vue comme une "aggravation sérieuse" du conflit par la Russie.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - L'Ukraine revendique une avancée à Bakhmout, la Chine envoie un représentant à Kiev et Moscou