La Russie confirme un possible échange pour la libération de Brittney Griner

Brittney Griner a été condamnée à neuf de prison, le 4 août dernier. (E. Dzhafarov/Kommersant/Presse Sports)

Selon un de ses diplomates, la Russie est prête à réaliser un échange de prisonniers, qui permettrait la libération de l'Américaine Brittney Griner, condamnée à neuf ans de prison à Moscou, pour détention de stupéfiants.

Alexandre Dartchiev, le directeur du département Amérique du Nord au ministère russe des Affaires étrangères, a confirmé samedi que les Etats-Unis et son pays discutaient d'un possible échange de prisonniers, impliquant l'Américaine Brittney Griner, condamnée début août à neuf ans de prison, pour détention de stupéfiants (du cannabis thérapeutique, pour lequel elle bénéficiait d'une prescription médicale).

lire aussi

Les marques de soutien envers Brittney Griner se multiplient

Les États-Unis avaient plusieurs fois déclaré avoir fait une « offre conséquente » pour obtenir la libération de deux de ses concitoyens, Griner et un ancien soldat, Paul Whelan. Selon des médias américains, il s'agirait de les échanger contre Viktor Bout, un célèbre trafiquant d'armes, surnommé le « marchand de mort », qui purge actuellement une peine de 25 ans de prison aux USA. La vie de Bout avait en partie servi au scénario de Lord of War, un film sorti en 2005 sur un trafiquant d'armes interprété par Nicolas Cage,

Les noms cités par la presse américaine « sont effectivement considérés, a déclaré Dartchiev, dans un entretien à l'agence Tass. La Russie cherche à obtenir la libération de Viktor Bout depuis longtemps. [...] Les discussions sur le sujet très sensible d'un échange de (prisonniers) se déroulent via des canaux choisis par nos présidents ».