Sébastien Ogier et Pierre-Louis Loubet en forme au shakedown du Rallye Monte-Carlo

Sébastien Ogier a signé le meilleur temps du shakedown du Monte-Carlo. (Toyota/McKlein/Toyota gazoo racing / mcklein)

Sébastien Ogier a signé le meilleur chrono du shakedown du Rallye Monte-Carlo ce jeudi matin. Sixième, Pierre-Louis Loubet s'est montré plus rapide que son nouvel équipier chez M-Sport, Ott Tänak.

Courte mise en jambe pour les équipages du Monte-Carlo ce jeudi matin, avec une séance de mise au point de 2,29 km à Sainte-Agnès, sur les hauteurs de Menton, avant les deux premières spéciales programmées en nocturne. Au bout des trois passages obligatoires, Sébastien Ogier (Toyota) a signé le meilleur chrono en 1'44''6, devant son équipier chez Toyota et champion du monde sortant Kalle Rovanperä (1'44''9) et la Hyundai de Thierry Neuville (1'45''0).

lire aussi : Pourquoi Sébastien Loeb n'est-il pas présent au Monte Carlo ?

Vainqueur du Monte-Carlo à huit reprises depuis 2009, le Gapençais ne prend toutefois rien pour acquis. « On n'a aucune garantie au départ d'une telle épreuve car il y a toujours des événements inattendus et le choix des pneus vient généralement épicer le week-end. C'est dommage qu'il n'y ait pas de neige mais on aura sûrement du givre par endroits, ce qui rend l'exercice encore plus compliqué. »

Sixième temps du shakedown en 1'45''7, Pierre-Louis Loubet a devancé de 0''4 son équipier chez M-Sport, le champion du monde 2019 Ott Tänak (1'46''1). Après avoir débuté dans la catégorie reine au cours d'une saison 2020 tronquée par le Covid (trois apparitions), puis avoir effectué des programmes privés partiels en 2021 (8 rallyes avec une Hyundai i20) et 2022 (sept manches au volant d'une Ford Puma Rally1), le Corse de 25 ans entame ce jeudi soir au Monte-Carlo sa première saison complète en Championnat du monde et se retrouve dans la combinaison d'un pilote officiel pour la première fois de sa carrière, chez M-Sport.

« Je suis super excité mais il faudra rester intelligent et démarrer la saison du bon pied avec le bon état d'esprit en restant très humble face à ce monument qu'est le Monte-Carlo, disait-il mercredi soir lors d'un rendez-vous face à la presse. Il ne faut pas se bruler les ailes d'entrée, la priorité sera de terminer la course pour prendre de l'expérience. On visera plus haut sur les épreuves terre. »

lire aussi : Toute l'actualité de la WRC

Le rallye démarrera ce jeudi soir avec deux spéciales du côté du Col de Turini (départ à 20h05) puis du Col de Castillon (21h03).