Sébastien Ogier toujours leader du Rallye Monte-Carlo mais Kalle Rovanperä se rapproche

Ogier devra se méfier de Rovanperä dimanche. (M. Bettiol/Getty images)

Sébastien Ogier a conclu la journée de samedi en tête du Rallye Monte-Carlo avec 16" d'avance sur Kalle Rovanperä, qui a attaqué fort dans la dernière spéciale. Pour la deuxième place, rien n'est encore fait entre le Finlandais et Thierry Neuville.

Le destin de cette 91e édition du Rallye Monte-Carlo n'est pas encore scellé, samedi à l'arrivée de la 14e des 18 spéciales. Certes, Sébastien Ogier (Toyota), en quête d'une neuvième victoire sur son terrain de jeu favori, est bien placé pour s'imposer dimanche vers 13 heures au Col de Turini, où sera donnée l'arrivée de la Power Stage. Mais il ne peut pas encore totalement se relâcher, car son coéquipier Kalle Rovanperä a fini la journée à 16", alors qu'il comptait 36" de retard vendredi soir.

lire aussi : Les résultats des spéciales

Passé en mode gestion samedi après-midi, lors de la deuxième boucle de la journée, l'octuple champion du monde n'a remporté aucune des trois spéciales, laissant ce plaisir à Thierry Neuville (deux scratches) et au Finlandais, le plus rapide, de loin, dans la dernière spéciale du jour (ES14) disputée de nuit. Mais Ogier gardait le sourire et avait conscience que son absence de prise de risques avait permis à ses rivaux de revenir. Il repassera sans doute à l'attaque dimanche matin.

Entre le champion du monde en titre et le pilote Hyundai, c'est serré pour obtenir ce qui semble être a priori le meilleur accessit de ce rallye. Le Belge a donc signé deux scratches (ES12 et ES13), les premiers d'un pilote non Toyota depuis le début de l'épreuve. Cela lui a permis de ne pas relâcher la pression sur le Finlandais, et les deux hommes se séparent ce soir avec 16" d'écart, à l'avantage du pilote Toyota.

Crevaison pour Gryazin en WRC2

lire aussi : Le compte-rendu de la boucle matinale

Elfyn Evans (Toyota) n'a pas démérité pour tenter de s'accrocher à un espoir de podium, mais il se retrouve à 24"5 de Neuville, et 56"5 d'Ogier. Pour Ott Tänak (Ford M-Sport, +1'37"3), Takamoto Katsuta (Toyota, +2'15"7), Dani Sordo (Hyundai, +3'08"8) et Esapekka Lappi (Hyundai, +3'11"4), le podium est hors de portée à la régulière.

En WRC2, quasiment rien ne s'opposait à un succès de Nikolay Gryazin, qui a moins dominé que la veille mais tout de même signé deux scratches (ES9 et ES11), avant la dernière spéciale. Car le Russe a crevé dans l'ES14 et perdu plus de 40". Il ne compte plus que 15"2 d'avance sur Yohan Rossel (Citroën C3) et 37"8 sur l'Espagnol Pepe Lopez (Hyundai i20), qui a dépassé Stéphane Lefebvre (Citroën C3, +40"7). Quant à Adrien Fourmaux, il peine à soutenir le rythme des meilleurs avec sa Ford Fiesta, et pointe à la 6e place, à 1'10"9 de Gryazin.