Sécheresse : Le constat inquiétant du parc national du Mercantour

J. Jolivet

BIODIVERSITE EN DANGER - Le parc national du Mercantour, situé dans les Alpes-Maritimes, a vu, cet été, ses lacs et ses cours d’eau se dessécher, ses plantes faner et ses espèces perturbées

Météo-France l’a officialisé ce week-end. « L’année hydrologique, qui débute en septembre, 2021-2022 a été la plus sèche jamais observée dans les Alpes-Maritimes », avec 620 mm de précipitations en un an, soit 56 % de moins que les normales. Et les conséquences de cette sécheresse historique peuvent également être observées en montagne.

Dans le parc national du Mercantour, le niveau des lacs a baissé, parfois jusqu’à un mètre, « des zones humides sont asséchées, certaines sources sont déjà taries et le débit des torrents devient très faible », est-il écrit sur le site du parc. « On n’a jamais vu ça », s’exclame Emmanuel Gastaud, du service sensibilisation et valorisation du territoire du parc national du Mercantour. Et ces constats ne datent pas de l’été. « Déjà durant l’hiver, il y a eu peu de neige due au peu de précipitations, poursuit-il. Il y a eu alors une baisse générale du niveau d’eau des lacs. »

Le stress hydrique néfaste pour la flore et la faune

Le manque d’eau touche directement les populations des montagnes. Le parc national du Mercantour abrite 8.000 espèces différentes et plus de 40 % de la flore française pour qui l’absence de pluie a entraîné « un stress hydrique ». Le référent du parc(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Alpes-Maritimes : L’ARS tire la sonnette d’alarme après au moins 22 cas de dengue dans le département
Alpes-Maritimes : Un Ukrainien reconnaît l’agression de deux réfugiées qui pensaient avoir affaire à un Russe
Alpes-Maritimes : Kalachnikovs et cagoules, l’enterrement de vie de garçon tourne mal

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles