Un séduisant Lorient domine un OL décevant

Grâce à sa victoire contre l'OL (3-1) en match en retard de la 2e journée de Ligue 1, Lorient revient à hauteur de son adversaire du soir, qui reste quatrième, à trois longueurs du PSG et de l'OM.

Porté par Dango Ouattara, Lorient coule l'OL

L'OL, qui avait l'occasion, en cas de succès au Moustoir, de revenir à hauteur du PSG et de l'OM, a raté le coche ce mercredi, en s'inclinant à Lorient (1-3), en match en retard de la 2e journée. Bloqués à la quatrième place, les Lyonnais, qui se déplaceront dimanche à Monaco en clôture de la 7e journée, voient revenir à leur hauteur les Bretons, séduisants dans le jeu. Vainqueurs à Ajaccio (1-0) dimanche dernier, les Merlus, qui recevront Nantes dimanche, ont enfin enchaîné deux succès en Ligue 1, ce qu'ils n'avaient plus réussi à faire depuis les 34e et 35e journées de la saison... 2020-2021 (4-1 contre Bordeaux puis 2-0 contre Angers).

lire aussi

Le film du match Lorient-Lyon

Les Lorientais ont idéalement lancé le match, en trouvant la faille dès la 6e minute sur une merveille de coup franc direct d'Enzo Le Fée, obtenu juste devant la surface rhodanienne par un Dango Ouattara dont le numéro de haute voltige devant Malo Gusto, Johann Lepenant et Romain Faivre, a été irrégulièrement stoppé par Thiago Mendes. La frappe fouettée du droit de Le Fée trouvait la lucarne d'Anthony Lopes, figé sur ses appuis. En pleine confiance, les Bretons étaient proches de doubler la mise par Terem Moffi, trop court sur un centre de l'intenable Ouattara (12e). Sur un nouveau coup franc direct plus lointain, le ballon flottant de Le Fée manquait de puissance pour inquiéter Lopes (25e).

Le Bris : « Pas d'euphorie »

Profitant d'une transversale imprécise de Laurent Abergel interceptée par Malo Gusto, l'OL revenait au score sur une frappe du gauche d'Alexandre Lacazette, bien décalé par Tetê (28e). Mais, profitant d'une hésitation grossière de Thiago Mendes, les Lorientais reprenaient l'avantage grâce à un petit piqué du gauche de Moffi servi par une talonnade inspirée d'Ouattara (33e).

À la pause, Peter Bosz faisait entrer Damien Da Silva, Corentin Tolisso et Moussa Dembélé, et troquait son 4-3-3 pour un 4-4-2. Lacazette manquait d'un rien l'égalisation en dévissant sa reprise sur une ouverture de Tolisso (47e). Deux minutes plus tard, Ouattara était plus en réussite en reprenant victorieusement du bout du pied droit un centre de Gédéon Kalulu (49e). Une phase de jeu sur laquelle Lorient était, avec Auxerre, Clermont et Nice, la seule équipe à ne pas encore avoir marqué depuis le début de la saison. Bien pris dans les mailles du 4-2-3-1 de Régis Le Bris, les Lyonnais ne sont pas parvenus à revenir au score, butant à plusieurs reprises sur Mvogo, décisif devant Tetê (57e), Dembélé (65e) et Tagliafico (84e).

Thiago Mendes passe au travers

Titularisé en défense centrale au côté de Castello Lukeba, Thiago Mendes a vécu un calvaire au Moustoir, où il est impliqué sur les deux premiers buts lorientais. Pris de vitesse par Dango Ouattara, le Brésilien provoque le coup franc magistralement exécuté par Enzo Le Fée (6e). Averti pour une obstruction sur Terem Moffi (23e), le Lyonnais est aussi fautif sur le deuxième but : à la réception d'un long dégagement d'Yvon Mvogo, il tergiverse et se fait chiper le ballon dans les pieds par Ouattara qui talonne pour Terem Moffi (33e). Maladroit dans la relance et bouffé dans les duels (2 sur 10 remportés), il a cédé sa place à Damien Da Silva à la mi-temps.

13

Avec 13 points en six journées (4 victoires, 1 nul, 1 défaite), le FC Lorient (5e) réalise le meilleur départ de son histoire en Ligue 1.

lire aussi

Le classement de Ligue 1