La sélection américaine ne dépose pas les armes

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La terrible litanie des fusillades semble inéluctable aux États-Unis. Mais cette fois, le ras-le-bol a trouvé une voix inespérée via le monde du sport. Le dégoût et les paroles fortes de Steve Kerr, coach des Golden State Warriors (NBA), ont secoué l'opinion et se sont répandus dans les réseaux sociaux comme une paradoxale traînée de poudre : "Nous sommes pris en otage par 50 sénateurs, qui refusent de soumettre [le texte de loi sur le contrôle des armes] à un vote, malgré ce que le peuple américain souhaite. C'est pathétique, j'en ai assez." Certes, l'homme s'était déjà exprimé sur ce sujet. Néanmoins, cette fois, sa sortie a pris une ampleur inhabituelle. Comme si la société américaine y était plus réceptive.

"La sécurité des enfants de notre pays est une responsabilité que nous partageons tous"

Cette sensibilité exacerbée après un énième drame explique aussi peut-être…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles