La sélection française pour le Mondial par équipes en Chine

Emmanuel Lebesson (à gauche) et Simon Gauzy seront associés aux Frères Alexis et Félix Lebrun lors des Championnats du monde par équipes. (R. Gros/ETTU)

Huit Bleus se rendront à Chengdu, en Chine, pour des Championnats du monde par équipes (30 septembre-9 octobre) qui demeurent incertains en raison du Covid. Seule absence : celle de Camille Lutz, en délicatesse avec une épaule.

La composition des deux équipes de France, quatre hommes et quatre femmes, pour les Championnats du monde par équipes de Chengdu (30 septembre au 9 octobre en Chine), a été dévoilée ce vendredi matin. Pas de surprise du côté masculin, où les quatre représentants tricolores aux Championnats d'Europe individuels de Munich seront présents : Simon Gauzy, Emmanuel Lebesson, champion d'Europe en double mixte, Alexis et Félix Lebrun, médaillés de bronze européens en double.

L'équipe féminine sera elle représentée par Jianan Yuan, titrée en double mixte et quart-finaliste en simple à l'Euro, la championne de France Prithika Pavade, Charlotte Lutz et Pauline Chasselin, qui remplace Camille Lutz, toujours en proie à la blessure à l'épaule qui l'avait empêchée de disputer le double avec Pavade à l'Euro de Munich.

La ville de Chengdu confinée, l'inquiétude grandit
Seule compétition maintenue en Chine, depuis les Jeux Olympiques d'hiver en février dernier, ces Mondiaux par équipes inquiètent nombre de nations, qui ont longtemps hésité à y envoyer leurs joueurs. Au quotidien, les conditions seront similaires à celles rencontrées aux Jeux de Pékin (bulle totale, interdiction de sortir du cadre hôtel-navette-salle, tests PCR quotidiens, isolement dans un hôtel séparé).

L'éventualité d'un test positif, d'un isolement prolongé et donc d'un retour en Championnat national tardif a refroidi les ardeurs des pongistes, dont les principales ressources financières proviennent de leur club. La décision des autorités chinoises de confiner Chengdu, 21 millions d'habitants, prise jeudi, fait également craindre une annulation de dernière minute de l'événement.

La Fédération française a cependant décidé d'envoyer ses équipes aux Mondiaux dans l'optique des Jeux Olympiques de Paris en 2024, afin de garder toute chance de figurer parmi les têtes de série (les équipes de France sont qualifiées en tant que pays-hôte).