Le sélectionneur de la Serbie Dragan Stojkovic pointe les « erreurs bêtes » face au Cameroun

Le sélectionneur de la Serbie, Dragan Stojkovic, frustré, ce lundi. (N. Luttiau/L'Équipe)

Le sélectionneur de la Serbie Dragan Stojkovic a fustigé les errements défensifs de son équipe face au Cameroun, ce lundi (3-3).

Les sénateurs de Belgrade ont pris un coup au moral, lundi après-midi. Confortablement assis sur une avance de deux buts, autour de l'heure de jeu, ils étaient attirés par le buffet offensif servi par des Camerounais fébriles, tels le défenseur Nkoulou ou le gardien Epassy, et ils se sont désintéressés des séances plus fastidieuses qui régissent le code du travail défensif. Or, les lois du jeu sont implacables, elles punissent les plus paresseux.

lire aussi : Les tops-flops de Cameroun-Serbie : Choupo-Moting en jambes, Milenkovic étourdi

Complètement livrée à elle-même face aux déferlantes d'Aboubakar ou de Choupo-Moting, ou seulement épaulée par un Maksimovic essoufflé, la charnière centrale à trois éléments a perdu de sa lucidité. Milenkovic, mal aligné à deux reprises, a permis au duo d'attaquants de filer dans son dos, trois minutes et deux contres léthaux plus tard, le Cameroun était revenu à 3-3.

« Il est toujours dangereux de monter quand l'adversaire a le ballon. On a fait un beau match, plaisant, mais on est forcément frustrés, a soupiré le sélectionneur Stojkovic. On avait ce match entre nos mains, et on a fait des erreurs bêtes. On a concédé deux buts trop facilement, cela n'aurait pas dû arriver. Je m'attendais vraiment à gagner ce match. »

lire aussi : Le film de Cameroun-Serbie

L'ancienne petite souris magique de l'OM des années Tapie a raison, au moins sur la forme. Quand elle s'applique pour déployer son jeu, avec ses orfèvres Tadic, Zivkovic ou Sergej Milinkovic-Savic, cette Serbie offre des séquences offensives magnifiques. Après un temps très fort en fin de première période et un SMS clinique du droit sur le but du 2-1, elle a réalisé un chef d'oeuvre collectif à la 53e, un atelier de passes entre des plots camerounais conclu par Mitrovic. Mais l'avant-centre de Fulham a beaucoup gâché hier (6e, 45e +6, 76e...), il a trouvé le poteau d'Epassy (10e) et raté un ultime face-à-face (89e).

Les solutions Jovic et surtout Vlahovic, resté sur le banc hier, pourraient apporter de la variété en pointe. Derrière, l'énergique Babic, entré à 3-3, a des atouts pour stimuler les défaillants Milenkovic et Veljkovic. Vendredi, face à la Suisse, tout autre résultat qu'une première victoire dans ce Mondial éliminera la Serbie.

lire aussi : Calendrier/résultats du Groupe G