Le séminaire de la LFP tombe à point nommé à la suite des incidents en tribunes

La saison 2021-2022 a été marquée par de nombreux incidents dans les tribunes. (B. Paquot/L'Équipe)

Après les nombreux incidents qui ont émaillé la dernière saison, la LFP tient une réunion mardi à Toulouse pour reprendre la main.

Ce mardi après-midi et mercredi matin se tient au Stadium de Toulouse le séminaire des directeurs de sécurité et des référents supporters des clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 organisé par la Ligue de football professionnel (LFP). Y participe également la Division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH).

Ce rassemblement a lieu chaque année mais, à l'issue de la saison 2021-2022 marquée par une recrudescence des incidents graves en tribunes et dans les stades (Nice, Lyon, Marseille, Angers, Saint-Étienne...), cette réunion revêt un caractère majeur.

lire aussi
Vincent Labrune, président de la LFP, veut « sortir les criminels des stades »

Elle s'inscrit dans une séquence de volonté de reprise en main de la situation par les pouvoirs publics et les acteurs du football, la Fédération (FFF) et la LFP, à l'image des propos tenus par Vincent Labrune lors de l'assemblée générale de la Fédération, le 18 juin, durant laquelle le président de la Ligue avait fustigé les « criminels » présents dans les stades.

« Repartir sur de bonnes bases » après le couac de l'organisation de la finale de Ligue des champions
Ce séminaire a aussi lieu quelques jours après une réunion, la semaine passée au Parc des Princes, de la Fondation Nivel (du nom du gendarme gravement blessé par des hooligans allemands lors de la Coupe du monde 1998) pilotée, là encore, par la LFP. Elle a rassemblé des policiers et des représentants de supporters, dont l'Association nationale des supporters (ANS).

Il a été annoncé la mise en place, dans chaque club, de policiers référents, chargés d'organiser les déplacements des équipes. Après une expérimentation dans deux clubs de Ligue 1, ce dispositif va être étendu à six ou sept, dont le Paris Saint-Germain.

Par ailleurs, des échanges ont eu lieu récemment entre Frédéric Veaux, le directeur général de la police nationale, et la Ligue mais aussi Florence Hardouin, la directrice générale de la FFF, afin de « repartir sur de bonnes bases » dit-on parmi les instances, notamment après le couac de l'organisation de la finale de la Ligue des champions entre Liverpool et le Real Madrid, le 28 mai.

lire aussi
François-Noël Buffet : « Gérald Darmanin a raconté des conneries » après la finale de Ligue des champions

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles