Le Sénégal et l'Algérie sanctionnés après les incidents des barrages pour la Coupe du monde

Le Sénégal de Sadio Mané sera dans le groupe A de la Coupe du Monde au Qatar. (J-M.Hervio/L'Équipe)

Le Sénégal et l'Algérie ont chacun écopé d'une amende après les incidents des barrages retours de qualification pour la Coupe du monde contre l'Égypte et le Cameroun.

La FIFA a sanctionné la sélection du Sénégal pour les incidents du 29 mars lors du barrage retour des qualifications pour le Mondial 2022 (1-0, 3-1 aux t.a.b.) contre l'Égypte. Les Lions de la Teranga ont écopé d'un match à huis clos, et la Fédération d'une amende de 170 866 € (175 000 francs suisses).

Les conséquences d'un match agité en tribunes avec notamment des jets d'objets, l'utilisation de lasers et de fumigènes ainsi qu'une banderole « offensante » d'après la FIFA. La séance de tirs au but avait été marquée par la présence de lasers pointés sur le visage des joueurs.

lire aussi

Pourquoi les lasers ont perturbé Sénégal - Égypte

La Fédération algérienne a elle aussi été condamnée à payer une amende de 2 929 €, en raison de l'allumage de fumigènes et de jet d'objets lors du barrage face au Cameroun (1-2 a.p.), le 29 mars à Blida. Alors qu'ils pensaient tenir la qualification à la suite de l'égalisation de Touba (118e), les Fennecs avaient été pris de court par le but de Toko Ekambi à la 120e+4.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles