Séville, l'héritage à vie de Monchi

SO FOOT

Les larmes de Ramon Rodríguez Verdejo inondent encore les travées du King Power Stadium. Quelques minutes après l'élimination du FC Séville, son directeur sportif reste prostré, les yeux bouffis, dans le bus andalou. Après trois exercices de domination absolue sur la petite Europe, le triple vainqueur en titre de la Ligue Europa ne valide pas son passage dans la catégorie supérieure. Un échec que celui qui se nomme plus communément Monchi vit comme un déchirement. Rien de plus normal pour l'architecte des succès sevillistas qui, après seize années de bons et loyaux services à la tête de la direction sportive, quitte l'entité de sa vie. "Je m'en vais pour des raisons personnelles, et le seul coupable de mon départ n'est autre que moi", éclaircit-il en cette ultime journée de mars, lui qui quittera définitivement l'organigramme du club en juin. Derrière lui, il laisse un héritage gigantesque qui permet aujourd'hui au FC…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages