S’il «rêve» d’entraîner le Barça, c’était «trop tôt» pour Xavi

Xavi Hernandez, ça arrivera un jour, simplement pas maintenant... / Panoramic
Xavi Hernandez, ça arrivera un jour, simplement pas maintenant... / Panoramic

L’ancien milieu de terrain espagnol est revenu sur les raisons qui l’ont poussé à refuser le FC Barcelone.

Xavi à la tête du Barça ? C’est non. Pas encore. Malgré les sollicitations du club catalan pour prendre la succession d’Ernesto Valverde, limogé en début de semaine, l’ancien international espagnol (39 ans) et actuel coach d’Al Sadd, au Qatar, a dit non. La raison ? «C’est trop tôt», explique-t-il en conférence de presse, confirmant les négociations de ces derniers jours. Éric Abidal et Oscar Grau sont en effet venus le voir à Doha, tentant de le convaincre… En vain. «Mais ne doutez pas que c’est mon rêve, dans le futur, d’entraîner le Barça», ajoute l’ancien champion du monde, double champion d’Europe et quadruple vainqueur de la Ligue des champions. Et Xavi d’ajouter, au sujet du  nouveau coach barcelonais  : «J’adore Quique Setien, sa façon de travailler, et j’espère qu’il réussira à Barcelone.»

» LIRE AUSSI –  Premiers et virés : Valverde n'est (vraiment) pas une exception

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le président du FC Barcelone, Josep Bartomeu, est également revenu sur le sujet dans les colonnes de  SPORT  : «Clairement, Xavi sera l’entraîneur du Barça un jour, je n’ai aucun doute là-dessus. Il en a les capacités, il comprend parfaitement notre football, il en a envie et un jour, il le fera. Mais maintenant, c’est Quique Setien, et je pense, j’espère, que tout ira bien parce qu’il arrive motivé et qu’il a dit vouloir suivre notre philosophie et notre style de jeu.» Premier test dimanche,  contre Grenade (21h) . Pour Xavi, il faudra donc attendre. Son contrat au (...) Lire la suite sur sport24.com

Cody Gakpo, le petit Batave qui monte

Retenu par le PSG, Cavani est fixé

Neymar pas fermé à l’idée de prolonger : «Si le PSG veut discuter, on écoutera»

5 choses à savoir sur le mercato hivernal 2020

Inscrivez-vous à la newsletter de Sport24

À lire aussi