Le Safari Rally du Kenya n'aura pas lieu en 2020

Fabien Gaillard
motorsport.com

Le fameux Safari Rally du Kenya devait revenir au calendrier cette année, pour la première fois depuis 2002, et était prévu du 16 au 19 juillet. Cependant, dans un communiqué publié par l'organisateur ce vendredi, il a été annoncé que l'épreuve avait été reportée à 2021, sans préciser sa date exacte. 

C'est la troisième manche a être annulée après le Rallye du Portugal (là aussi en raison du nouveau coronavirus) et du Rallye du Chili qui a lui succombé à la révolte civile en fin d'année dernière. 

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Après la pause forcée, des WRC "mieux préparées que jamais !"

"Nous continuerons à préparer l'événement car les préparatifs sont déjà en cours et car nous sommes impatients d'accueillir les professionnels, les équipes et les amateurs du rallye au Kenya lorsque l'épreuve sera reconduite l'année prochaine", a déclaré Amina Mohamed, ministre des Sports, du Patrimoine et de la Culture au Kenya. "Reporter l'événement à 2021 n'a pas été une décision facile à prendre, mais nous sommes conscients des défis mondiaux actuels et nous garantissons que le Safari Rally marquera un moment important de l'Histoire de notre pays comme cela était prévu lors des trois prochaines années."

"Les équipes organisatrices continuent de travailler dur pour s'assurer que nous organisions un événement de classe mondiale", a ajouté Joe Okudo, secrétaire principal chargé des sports. "Nous sommes à un stade avancé dans l'achèvement du parc d'assistance situé dans le comté de Nakuru et nous sommes en ligne avec les délais fixés."

Avant que la pandémie ne stoppe l'activité sportive mondiale, le WRC a pu disputer trois épreuves même si le Rallye du Mexique de mars a été écourté d'un jour pour permettre aux équipes de revenir de façon sûre en Europe. La saison est désormais censée reprendre en Finlande du 6 au 9 août, même si la manche pourrait être repoussée à septembre ou octobre si une évaluation réalisée en juin plaidait en ce sens. Une étude de faisabilité similaire sera effectuée pour le Rallye de Nouvelle-Zélande qui doit avoir lieu début septembre, les restrictions sur les voyages étant évidemment le principal obstacle actuellement.

À lire aussi