Saint-Étienne a établi le contact avec Batlles pour remplacer Dupraz

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
batlles (laurent) (A. Martin/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pascal Dupraz, qui a échoué à maintenir Saint-Étienne en Ligue 1, ne sera pas prolongé. Pour le remplacer au poste d'entraîneur, le club a établi le contact avec Laurent Batlles.

Pascal Dupraz (59 ans) a été reçu lundi matin par les dirigeants de l'AS Saint-Étienne. Ils lui ont confirmé que son contrat d'entraîneur ne sera pas renouvelé après le 30 juin. Avoir échoué à maintenir les Verts en Ligue 1, après avoir réussi à Evian-TG (2013) puis à Toulouse (2016), ne change rien à l'affaire.

lire aussi

Toute l'actu de l'AS Saint-Étienne

Ses futurs ex-dirigeants veulent partir sur un autre projet. Donc, avec un nouvel entraîneur. Sitôt l'entrevue avec Dupraz terminée, ils ont contacté Laurent Batlles (46 ans), libre depuis son départ de Troyes en décembre et ancien de la maison verte (2010-2019). Si Batlles accepte le challenge, il pourrait vouloir venir avec un adjoint et un préparateur physique. Cela entraînerait le départ de Julien Sablé. Adjoint de l'équipe première depuis décembre 2017, il arrive également en fin de contrat au 30 juin.

Les discussions vont se poursuivre dans les prochains jours. Elles pourraient être plus compliquées que prévu. Battles aimerait continuer à entraîner en Ligue 1 et avoir une visibilité claire du nouveau projet des Verts. Étant donné que la la vente du club reste en suspens, ce n'est pas gagné.

lire aussi

Le récit du naufrage des Verts

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles