Saint-Étienne-Nantes (0-2) - Les Verts coulent à domicile

Largement battu cette semaine à Paris, Saint-Étienne s'est à nouveau incliné ce dimanche devant Nantes dans un Geoffroy Guichard à huis-clos (0-2).
Largement battu cette semaine à Paris, Saint-Étienne s'est à nouveau incliné ce dimanche devant Nantes dans un Geoffroy Guichard à huis-clos (0-2).

Les Verts n'ont plus connu la victoire en Ligue 1 depuis le 4 décembre dernier contre Nice (4-1), soit désormais quatre matches. Opposés à Nantes ce dimanche après-midi dans un stade Geoffroy Guichard à huis-clos après les événements contre le PSG en décembre, les hommes de Claude Puel se sont logiquement inclinés face à des Canaris plus entreprenants.

Les locaux réalisaient pourtant une entame de match encourageante et Arnaud Nordin sollicitait Alban Lafont dès les premières minutes, mais l'ancien portier du TFC réalisait l'arrêt nécessaire (8e). Si la possession restait stéphanoise, les coéquipiers d'un Ryad Boudebouz peu inspiré ne proposaient plus grand chose jusqu'à l'ouverture du score... nantaise.

À la retombée d'un second ballon mal renvoyé par la défense, Mehdi Abeid trompait Stéphane Ruffier d'une frappe sous la barre pour mettre les visteurs devant (23e). Un but qui avait pour effet d'inverser le rapport de force dans le jeu, les Stéphanois se faisant de plus en plus timides et les Nantais se montrant de plus en plus sereins.

Et au retour des vestiares, c'est Ludovic Blas, bien servi par Moses Simon, qui faisait le break pour les protégés de Christian Gourcuff (48e). La messe était dite pour Saint-Étienne et Palencia frôlait même l'expulsion pour une faute en position de dernier défenseur sur ce même Blas quelques minutes plus tard (62e).

Christian Gourcuff faisait entrer sa nouvelle recrue Renaud Emond et Imran Louza manquait de tromper Ruffier une troisième fois sur une tentative lointaine de peu au-dessus (67e). Avec ce bon résultat, les Canaris lancent parfaitement 2020 et se retrouvent provisoirement quatrièmes devant Lille, qui se déplace à Dijon (17h). Mauvaise opération en revanche pour des Stéphanois quinzièmes de Ligue 1.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi