Saint-Étienne en ordre de bataille avant les barrages contre Auxerre

Romain Hamouma a permis à l'ASSE de se qualifier pour les barrages. (E. Garnier/L'Équipe)

À peine leur place de barragistes récupérée samedi soir contre Nantes (1-1), les Stéphanois sont déjà focus sur leur double confrontation face à Auxerre.

Après avoir fini son bon match à Nantes (1-1, samedi soir) en pleurs et perclus de douleurs, Falaye Sacko a posé le pied doucement sur le tarmac de l'aéroport d'Andrézieux-Bouthéon, dimanche, en fin de matinée. Le voir marcher normalement - le défenseur international malien n'est pas un homme nerveux, ni agité - a rassuré ses dirigeants.

lire aussi
Le film de Nantes - Saint-Étienne

Ils ont aussi été soulagés en constatant qu'il y avait plus de gendarmes que de supporters mécontents pour les accueillir. Craignant des incidents dans la ville et ses environs en cas de relégation de l'AS Saint-Étienne, Catherine Seguin, préfète de la Loire, avait mis en place un solide dispositif de sécurité.

Survivance stéphanoise
Les Verts ayant arraché un nul synonyme de barrage à Nantes samedi soir, ils ont finalement pu regagner le centre sportif Robert-Herbin sous escorte mais sans encombre, avant de partir souffler en famille. Ce fut le cas de Ryad Boudebouz durant ce week-end de toutes les émotions. Mécontent de son comportement, Pascal Dupraz, l'entraîneur stéphanois, l'a écarté. Sanction disciplinaire qui prendra fin aujourd'hui, date de la reprise de l'entraînement.

Auteur du but de la survivance stéphanoise, Romain Hamouma y a échappé, au coup de sifflet final. La scène le mettant aux prises avec Alban Lafont, le gardien du FC Nantes, se voulait digne de la saga des Rocky. Après avoir déjà reçu beaucoup de coups tout au long de cette saison chaotique, le capitaine des Verts (après la sortie de Wahbi Khazri à la 74e minute) en redemandait encore, après le retentissement du gong.

lire aussi
Les tops-flops de Nantes - Saint-Étienne

Lafont, qui lui reprochait visiblement un échange de vilains mots, s'apprêtait à lui en donner volontiers. Séparé par Harold Moukoudi et le Nantais Kalifa Coulibaly, le « Rocky Balboa » stéphanois a fini par se calmer, et François Letexier, l'arbitre principal, ne l'a pas sanctionné.

Mangala suspendu à Auxerre
Eliaquim Mangala l'est déjà. Coupable d'une accumulation de cartons, il sera suspendu lors du barrage aller à Auxerre, jeudi. Moukoudi devrait le remplacer dans l'axe de la défense à trois. C'est pour cela que l'international camerounais a été préféré à Saïdou Sow, pour ce déplacement à Nantes. Mais l'international guinéen a joué avec la réserve, samedi. Sow postulera donc cette semaine à une place dans le groupe.

lire aussi
L'altruiste Eliaquim Mangala devrait apporter un autre état d'esprit à Saint-Étienne pour se sauver

Le voir enfin (presque) au complet - à moins d'une mauvaise surprise lors des examens médicaux que passera aujourd'hui Falaye Sacko - constituera un atout pour Dupraz. Désireux de ne pas changer une formule qui marche, le Haut-Savoyard veut de nouveau amener ses joueurs au vert, la veille. Pour l'heure, il peine à dénicher une installation hôtelière disponible à Auxerre pour accueillir toute la délégation stéphanoise, à l'aube de ce week-end de l'Ascension à rallonge.

Dans l'attente, la billetterie pour le match retour programmé dimanche bat déjà son plein. Au regard de la politique tarifaire mise en place (5 € pour les abonnés, 10 € la place pour les autres) et de la fermeture de la tribune Jean-Snella (kop sud) pour les trois prochaines rencontres, le stade Geoffroy-Guichard devrait vite afficher complet : 32 000 supporters pourraient donc assister à ce barrage retour.

Ils espèrent voir les Verts leur jouer un remake du grand pardon, au regard de la médiocrité de leur saison. Pas assister à leur piètre relégation.

lire aussi
Hamouma sauve Saint-Étienne, Metz et Bordeaux en Ligue 2

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles