Saint-Nazaire retrouve la Ligue A

Gilles Gosselin, entraîneur heureux de Saint-Nazaire, qu'il a ramené dans l'élite, sept ans après. (L. Argueyrolles/ - L'Équipe)

Vainqueur de la finale de Ligue B en trois matches contre Saint-Quentin, le club atlantique rejoindra l'élite la saison prochaine. Sept ans après l'avoir quittée.

Le favori a assumé son statut, du début à la fin. Vainqueur de la phase régulière de Ligue B (18 victoires en 20 matches), Saint-Nazaire a survolé les play-offs, ne concédant qu'une seule défaite, en demi-finales (15-13 au tie-break à Saint-Jean-d'Illac). Dimanche après-midi, le club atlantique a bouclé une saison quasi parfaite en remportant le match 3 de la finale d'accession face à Saint-Quentin (3-1 : 27-29, 25-20, 28-26, 25-21). Dans l'Aisne, comme lors des deux premières manches, les « Bleus » du SNVBA se sont appuyés sur leur expérience du haut niveau, incarnée par le capitaine, le pointu argentin José Luiz Gonzalez (14 points à 12/15 en attaque), le passeur allemand Johannes Tille ou encore l'ex-international français Jean-Philippe Sol.

Sept ans après un premier bail assez court - de 2013 à 2015 - interrompu par une relégation administrative en élite, Saint-Nazaire retrouvera donc la Ligue A la saison prochaine et les derbys enfiévrés avec le Nantes-Rezé de Huert Henno. Une juste récompense pour un club porté par une vraie ferveur populaire, des infrastructures à la hauteur de l'élite et le travail d'un entraîneur fidèle à sa région et passionné, Gilles Gosselin. Dans l'ascenseur, le champion de Ligue B croisera l'ex-champion de Ligue A, l'AS Cannes, officiellement relégué il y a quatre jours.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles