Sainz doute que McLaren puisse creuser l'écart sur ses rivaux

Benjamin Vinel

À la trêve estivale, il paraît particulièrement improbable que la quatrième place du championnat échappe à McLaren, qui dispose de 82 points au compteur – contre 244 pour Red Bull en troisième position et 43 à Toro Rosso au cinquième rang. Les performances de  n'y sont pas étrangères, l'Espagnol ayant obtenu des résultats remarquables avec 58 points engrangés sur les neuf derniers Grands Prix : c'est davantage que Pierre Gasly (50), tandis qu'aucun pilote de milieu de tableau n'a fait mieux que 26 unités sur cette période (en l'occurrence Daniil Kvyat).

Carlos Sainz Jr., McLaren

Carlos Sainz Jr., McLaren <span class="copyright">Steven Tee / LAT Images</span>
Carlos Sainz Jr., McLaren Steven Tee / LAT Images
Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Steven Tee / LAT Images

Le directeur d'équipe Andreas Seidl confirme : la hiérarchie instable du milieu de tableau signifie que McLaren, comme depuis le début de la saison, n'aura pas l'avantage sur tous les circuits. "Nous avons vu à quel point cela pouvait changer vite et comme les autres étaient proches en course", souligne l'Allemand. "En fin de compte, cela dépendra des tracés, des températures et des choses comme ça."

"Cela dépendra aussi des évolutions apportées par tout le monde en seconde moitié de saison et du moment où chacun décidera de se concentrer sur la voiture de l'an prochain. Mais c'est bien d'avoir cette avance au classement général. Pour nous, il est important de ne pas s'emballer. Nous devons rester concentrés et continuer à nous battre."

Sainz se félicite en tout cas du rythme affiché à la fin de son premier relais au Hungaroring, alors qu'il était en pneus tendres. "On m'a dit à la radio que lors des cinq derniers tours, nous étions plus rapides que les Ferrari [qui étaient en mediums], et tout le monde était gonflé à bloc ! Notre voiture commence à mieux gérer les pneus, et la dernière partie de ce premier relais nous a donné des espoirs et l'ambition de savoir que nous pouvons continuer à réduire l'écart sur les top teams", conclut-il.

Chronos du 24e au 28e tour du GP de Hongrie (avant l'arrêt de Sainz)

24

1'22"873

1'22"781

1'23"217

25

1'23"201

1'23"144

1'23"421

26

1'23"135

1'24"152

1'24"586

27

1'23"039

1'23"690

Stand

28

1'23"810

1'23"344

Stand

Moyenne

1'23"212

1'23"422

1'23"741

Propos recueillis par Jonathan Noble

À lire aussi