Sainz "ne comprend pas" que les test hivernaux soient réduits à 3 jours

Fabien Gaillard
·2 min de lecture

, en partance pour Aston Martin. Or, en raison du gel partiel des châssis décidé pour lutter contre les conséquences de la pandémie de COVID-19 et comme tous les pilotes concernés par un changement d'équipe, l'Espagnol ne disposera que de trois journées d'essais hivernaux avant la saison 2021 pour se mettre dans le bain avec sa nouvelle écurie.

La décision n'a pas encore été arrêtée concernant le lieu de ces tests, même si les informations récoltées par Motorsport.com laissent penser qu'ils pourraient se tenir à Bahreïn au lieu de Barcelone. Et même si les 10 écuries, qui ont toutes consenti à cette réduction de la durée des tests, devraient être tout à fait capables de relever le défi de cette limitation, Sainz craint que les pilotes qui passent d'une écurie à une autre durant cette intersaison soient désavantagés, d'autant que seulement la moitié de ces trois journées de roulage leur sera théoriquement attribuée.

Lire aussi :

La F1 vise désormais 24 Grands Prix par an avec des rotations

"Comme vous pouvez le comprendre, une journée et demie pour se préparer pour une saison sans connaître la voiture fait qu'il est pratiquement impossible d'être préparé pour la première course", s'est lamenté Sainz. "Cela va rendre très difficile ma première moitié de saison chez Ferrari, comme pour Fernando [Alonso, qui arrivera chez Alpine], [Daniel] Ricciardo [qui arrivera chez McLaren] et les autres pilotes qui changent d'équipe. Je ne comprends pas pourquoi il y a seulement trois journées, une et demie par pilote, et je n'y suis pas favorable, surtout qu'il n'y a pas d'essais en cours de saison."

L'unique chance pour Sainz de pouvoir disposer d'un autre roulage avec Ferrari d'ici le début de saison 2021 serait d'être autorisé à prendre part aux essais de jeunes pilotes d'Abu Dhabi dans la semaine suivant le dernier Grand Prix 2020. Mais comme leur nom l'indique, ces tests sont réservés à des pilotes ne disposant pas d'une grande expérience en F1 et les pilotes titulaires ne sont donc en théorie pas éligibles.

"Ce n'est pas un secret que je serais intéressé par la participation à ce test et le fait de piloter la Ferrari", a ajouté Sainz à ce sujet. "Cela dépend des intérêts personnels des autres équipes, qui doivent être d'accord, et de la FIA qui doit donner son accord. Mais ce n'est pas un secret que je suis intéressé par ce test."

Renault essaie d'assurer depuis plusieurs semaines la présence de Fernando Alonso à ces essais d'Abu Dhabi, après une parenthèse de deux saisons complètes sans F1 pour le double Champion du monde. Cependant les écuries rivales ne sont pas toutes favorables à cette participation, et il semble donc assez improbable qu'un pilote expérimenté puisse participer à ce roulage.

Avec Filip Cleeren et Jose Carlos de Celis