Le sale après-midi d'Yvon Mvogo (Lorient) blessé face au PSG à deux semaines de la Coupe du monde

Yvon Mvogo s'est blessé ce dimanche. (A. Mounic/L'Equipe)

Auteur d'une mauvaise relance qui a coûté l'ouverture du score face au PSG, ce dimanche (1-2), le gardien suisse du FC Lorient Yvon Mvogo s'est aussi blessé au genou droit sur l'action. À deux semaines de la Coupe du monde...

On n'ira pas jusqu'à affirmer qu'on le pressentait, mais à plusieurs reprises déjà, on avait vu le gardien des Merlus prendre son temps, hésiter à trouver la meilleure solution pour des relances courtes de sa surface de réparation, face à des Parisiens très haut au pressing. Est donc survenue cette 9e minute de ce choc de la 14e journée de Ligue 1, ce dimanche après-midi, entre Lorient et le PSG.


lire aussi

Le PSG bat Lorient et passera la Coupe du monde au chaud

Yvon Mvogo s'est fait contrer par Neymar dans ses 5,5 mètres, le ballon est arrivé sur Hugo Ekitike, qui a transmis au Brésilien pour l'ouverture du score (9e). « Ça fait partie des initiatives et des ambitions que l'on a dans le jeu, a relativisé Régis Le Bris, l'entraîneur breton. On ne lui en tient pas rigueur. Il y a toujours un équilibre à trouver et, jusqu'à présent, il l'avait toujours trouvé. Je n'oublie pas qu'il est très important dans la construction de notre jeu. Il faut réussir à déterminer la zone où la prise de risques est trop élevée. » C'était le cas, en l'occurrence.

Le pire, peut-être, dans l'histoire, est que l'international suisse s'est blessé au genou droit sur l'action, le contraignant à sortir, à deux semaines de l'ouverture de la Coupe du monde au Qatar (20 novembre-18 décembre). « Le diagnostic n'est pas posé, à ce stade, il passera des examens en début de semaine, a précisé son coach. Il y avait forcément un peu d'inquiétude. »


lire aussi

Le classement de Ligue 1

Mvogo a été remplacé (13e) par Vito Mannone, arrivé libre cet été de Monaco, comme doublure, pour une saison. Le gardien italien de 34 ans a parfaitement tenu son rang, décisif à plusieurs reprises (28e, 33e, 42e), avant de s'incliner sur la tête de Danilo (81e). « Vito est un garçon extrêmement professionnel, il s'engage énormément dans les séances d'entraînement et est extrêmement présent dans le groupe, a salué Régis Le Bris. Je n'avais pas le moindre doute dans sa capacité à être tout de suite dans le ton du match, sur ses qualités intrinsèques et grâce à sa grosse expérience. »


lire aussi

Toute l'actu de Lorient

L'intéressé a apprécié cette entrée en jeu, lui qui n'avait plus évolué en Ligue 1 depuis le 6 janvier 2021 et un déplacement à... Lorient (victoire 5-2 de Monaco). « Sur le but, je ne vois pas le ballon, a-t-il cependant regretté. Je pense que Terem va le dégager de la tête, au premier poteau. Ils n'ont pas eu trop d'occasions en seconde période, mais c'est souvent comme ça avec les grands joueurs. »

Du coup, si Mvogo était forfait, pense-t-il déjà à relever le gant, dimanche prochain, à Strasbourg, pour le compte de la 15e journée, juste avant la longue trêve automnale ? « Je pousse chaque jour pour être prêt dans ces moments-là, avoue-t-il. Dans ma tête, je suis numéro 1, tous les jours. C'est mon travail. Il faut gagner là-bas. »