La sale soirée de Rennes à Clermont, Toulouse s'amuse à Auxerre, Reims brille encore

Rennes s'est incliné à Clermont (1-2). (P.Lahalle/L'Equipe)

Le Stade Rennais, qui a fini la rencontre à neuf, s'est incliné sur la pelouse de Clermont (1-2) mercredi pour la 18e journée de L1. Toulouse a profité des errances défensives d'Auxerre (5-0) et Reims a prouvé sa bonne forme à Ajaccio (1-0). Lille piétine à Brest (0-0).

À Clermont, Rennes perd et finit à neufLe Stade Rennais a vécu une bien mauvaise soirée à Clermont. À quatre jours du choc contre le PSG, les Bretons ont perdu le match (1-2) et, pire encore peut-être, deux joueurs, expulsés en fin de deuxième mi-temps : Bourigeaud (77e), pièce maîtresse de l'équipe, et le défenseur Omari (83e). Contre Clermont, Rennes a eu le ballon mais n'en a pas fait grand-chose et, à force de se faire des frayeurs sur les contres clermontois, s'est fait punir dès la 31e minute de jeu.

Sur une passe lumineuse de Khaoui, en première intention de l'extérieur du pied, Kyei a profité de l'intervention ratée d'Omari pour habilement ouvrir le score. Après la piteuse élimination en Coupe de France face au FC Olympique Strasbourg Koenigshoffen 06 (R1, 0-0, 3-4 aux t.a.b.), les Auvergnats, déjà vainqueurs à Lyon lors de la précédente journée (1-0), retrouvaient le sourire. À Rennes, l'absence de Martin Terrier, gravement blessé et opéré mardi, n'est pas passée inaperçue.

lire aussi : Le film de Clermont - Rennes

En deuxième période, Mandanda a réussi un bel arrêt face à Borges à la 69e minute et ses partenaires semblaient étouffés par le plan clermontois. Mais sur un centre de Bourigeaud, Kalimuendo parvenait enfin à tromper le verrou (74e). Joie éphémère. Quelques minutes plus tard, Bourigeaud prenait un deuxième carton jaune, puis ce fut au tour d'Omari de quitter ses coéquipiers. Pour enfoncer le clou, Gastien inscrivait le but de la victoire à la 90e+5 minute. Les Rennais auraient aimé préparer le choc contre Paris autrement.

lire aussi : Le classement

Toulouse s'amuse à AuxerreDix-huitième au classement, avec une seule victoire au compteur sur les treize dernières journées, déjà battu lors de ses trois derniers matches de Championnat, Auxerre ne cesse de s'enfoncer. Contre Toulouse, l'AJA, pourtant volontaire, s'est de nouveau pris une claque (0-5), violente et soudaine. Le calvaire a démarré dès la 4e minute, quand, en puissance dans la surface, Chaïbi a ouvert le score, à la réception d'une passe de Van den Boomen.

lire aussi : Le film d'Auxerre - Toulouse

Ce n'était que le début : après un coup de tête brillamment arrêté par Costil un peu plus tôt, le défenseur toulousain Rouault a aggravé la marque, à la 28e minute, à la réception d'une ouverture de M.Diarra. Dix minutes plus tard, c'est Van den Boomen qui inscrivait un penalty pour sa 100e apparition sous le maillot violet. À la mi-temps, les malheureuses recrues auxerroises Abline et Zedadka sortaient. Et à la 75e minute, Aboukhal marquait un quatrième but, avant que Dallinga n'achève le récital à la 88e minute.

Avec un déplacement à Lens programmé lors de la prochaine journée, les Bourguignons auront fort à faire pour essayer de relever la tête. De son côté, après sa victoire contre Ajaccio (2-0) lors de la dernière journée, Toulouse poursuit avec éclat sa tournée contre les candidats au maintien, qui les verra affronter Brest, Strasbourg et Troyes lors des prochaines journées.

Brest tient le coup contre LillePour les débuts d'Eric Roy sur le banc brestois, le programme, c'était priorité à la défense. Opération réussie : les Bretons ont bien résisté aux assauts maladroits des Lillois qui ont peiné à se créer de convaincantes occasions. En deuxième période, Rémy Cabella a tenté de faire des étincelles pour allumer le jeu tout feu tout flamme de Paulo Fonseca qui a bien failli produire un joli but collectif à la 69e minute.

lire aussi : Avec Brest, le touche-à-tout Éric Roy est de retour en Ligue 1

Mais les Bretons, qui venaient d'enchaîner deux défaites d'affilée en Championnat, n'ont pas craqué et ont pris un point précieux qui leur permet de revenir à une longueur de la seizième place. De son côté, Lille, qui n'avait pas fait mieux qu'un match nul contre Reims (1-1) le week-end dernier, n'avance pas beaucoup.

lire aussi : Le film de Brest-Lille

Reims prouve sa bonne forme à AjaccioComme Toulouse, Reims n'a pas attendu bien longtemps avant de lancer sa victoire à Ajaccio (1-0). Dès la 3e minute, Munetsi a profité d'un corner cafouillé pour ouvrir le score, et mis à l'aise une équipe rémoise, rayonnante depuis la nomination de son entraîneur belge Will Still.

Invaincus depuis quatre mois, dixièmes avant cette journée, les Rémois sont en grande forme et s'il a fallu que leur gardien Diallo brille face aux tentatives corses, ils ont de nouveau prouvé à la fois leur efficacité et leur solidité défensive. Déjà battu par Toulouse lors de la dernière journée, Ajaccio, premier non-relégable et amoindri par de nombreuses blessures (Hamouma, Touzghar, Spadanuda, le capitaine Mathieu Coutadeur), ne grappille rien dans sa course au maintien.

lire aussi : Le film d'Ajaccio - Reims