Salouël, les vrais Fatals Picards

·1 min de lecture

Casquette sur le crâne, Antoine Mücke relâche la pression dans les volutes d'un cigarillo d'après-match "qui fait beaucoup de bien". Le coach du RC Salouël-Saleux est au 8e ciel. À quelques mètres, dans le vestiaire, ses gars ambiancent le vétuste stade Demény. La sono crache du Naps feat Gims à coup de "best life, en bentley j'voulais vivre ma best life". Le plafond du vestiaire est noyé, le cri de la qualif' a rendu sourd leurs homologues d'Hamel remplis de tristesse. Antoine Mücke vibre autant que son téléphone : "Il n'arrête pas de sonner. J'ai direct partagé ça avec les copains de l'appli Mon Petit Gazon. On est la dernière équipe de district encore en lice, on a déjà tout gagné." L'entraîneur de 26 ans n'oublie pas sa compagne et son nourrisson, 15 jours à peine, qui doivent jongler avec cet acharné de football. "Même si je vis un peu trop pour le foot, ma femme m'aime aussi…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles