Salut Fred Antonetti !

Parfois, il suffit de deux images pour résumer une aventure : à Metz en tout cas, la saison de coach Antonetti peut être résumée via deux créations des ultras de la Horda Frenetik. Longtemps en effet, signe de leur soutien au technicien corse, les supporters de la tribune Est ont arboré un calicot tiré d'une image d'un Metz-PSG sur lequel trônait un Frédo les poings serrés, prêt à en découdre, au-dessus d'un simple mot, "Grinta". Ces derniers temps pourtant, c'est un autre symbole qui a égayé les travées de Saint-Symphorien : celui d'un Antonetti comparé à Calimero, soudain accusé de ne jamais assumer ses responsabilités. Entre les deux, de fait, un exercice complètement raté, pénible, conclu à la 19e place de Ligue 1, mais surtout, la fin de l'histoire d'amour qu'avaient créée le club lorrain et son technicien. L'escapade lorraine de coach Antonett' s'est en effet terminée ce mercredi, avec pas mal de regrets et une certaine…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles