Sampaoli (OM) après la défaite contre le PSG : « Jouer autrement aurait été suicidaire »

·2 min de lecture

Jorge Sampaoli, l'entraîneur de l'OM, assumait pleinement son plan de jeu minimaliste basé sur la possession ce dimanche face au PSG (défaite 2-1).

« Vous avez eu la possession mais peu d'occasions. Avez-vous manqué d'ambitions sur ce match ?

En effet sur ce type de match, je pense qu'on a misé sur la possession. À partir de ça, tu peux créer des occasions, l'adversaire n'a pas eu d'occasions. Tactiquement, on l'avait appréhendé de cette façon-là. En isolant les trois joueurs devant. Jouer autrement aurait été suicidaire. On aurait pu égaliser en deuxième mi-temps. Les joueurs ont fait un match intelligent face à cette adversaire.

Avez-vous été surpris par la décision de l'arbitre sur l'action du penalty ?
C'est une décision d'arbitre et je ne commente pas ses décisions. Ce n'est pas mon rôle.

lire aussi

/

Les notes de PSG-OM

On a senti l'OM timide. Sauf dans la période de la 10e jusqu'au but de Caleta-Car. Pourquoi ?
Ce fut le meilleur moment de Marseille. À partir du but du PSG. On a vu une supériorité numérique au milieu, on a essayé de les prendre en renversant le jeu. On a réussi à les déstabiliser au milieu. Jusqu'à 1-1, c'est notre meilleur moment, on a été plus incisifs, plus volontaires. Les dix premières minutes de la première mi-temps ont été les moins bonnes. En deuxième mi-temps, ç'a été une bataille, on n'a pas eu des sorties de balles que l'on voulait. Notre plan de jeu, c'était de contrôler. Avec des attaquants de profondeur, on aurait été plus en difficulté.

Mais regrettez-vous de ne pas avoir apporté plus de poids offensifs ?
On peut le voir comme ça mais il faut voir le contexte. On est rentrés jeudi. On n'a eu qu'un jour pour préparer le match. On voulait contrôler le jeu. Sans ce contrôle, ça aurait été pire. Mon équipe ne méritait pas de perdre. Si on avait mis davantage de vitesse, on aurait fini par le payer. Avec les trois meilleurs joueurs du monde en face, on aurait payé. On l'aurait payé cher sur les transitions. On a manqué d'occasions mais le PSG n'en a pas eu beaucoup plus. »

Harit : « On est frustrés »

/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles