Samuel Eto'o condamné à 22 mois de prison

Les faits remontent à la période où Samuel Eto'o portait les couleurs du Barça. (P. Rondeau/L'Équipe)

Jugé coupable d'avoir fraudé plus de trois millions d'euros au Trésor public espagnol entre 2006 et 2009, Samuel Eto'o a reconnu les faits et a été condamné, lundi, à 22 mois de prison. Il ne sera pas incarcéré.

Samuel Eto'o n'a pas cherché à nier les faits. Il a reconnu avoir fraudé, entre 2006 et 2009, près de 3,9 millions d'euros au Trésor public espagnol et a été condamné à 22 mois de prison, selon Marca.

Le président de la fédération camerounaise avait touché des sommes importantes lors de la cession de ses droits d'image à Puma et au FC Barcelone. Celles-ci auraient dû être considérées comme des revenus de capitaux mobiliers dans sa déclaration d'impôt sur le revenu, mais le footballeur ne les avait pas déclarées.

Sans le nommer, l'ancien joueur de Barcelone a accusé son ancien représentant, José Maria Mesalles (lui aussi condamné), qu'il considérait comme « un second père » : « Je reconnais les faits et je vais payer, mais qu'on sache que j'étais enfant à l'époque et que j'ai toujours fait ce que mon père me demandait de faire. »

Samuel Eto'o n'effectuera pas sa peine de 22 mois puisqu'il n'avait pas de casier judiciaire et que la condamnation est inférieure à deux ans. Il devra en revanche s'acquitter de quatre amendes pour un montant total de 1 810 310 euros.

lire aussi

Comment Samuel Eto'o révolutionne le football camerounais

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles