Les Sang et Or de Diochon

SO FOOT

On l'appelle le Chaudron rouge. De la finale de Coupe de France en 1925 aux grandes heures des décennies 60 et 80, en passant par le titre de champion de France zone Nord de 1945 et une victoire de prestige face au Bayern Munich, le stade Robert-Diochon a vu défiler l'histoire du FC Rouen 1899 depuis près d'un siècle (1914, précisément). Un samedi après-midi ensoleillé de mai 2003, le stade s'embrase sur une tête d'Éric Sitruk face à Besançon. Une victoire plus tard, et le FC Rouen retrouve alors la deuxième division. Plus dure sera la chute : la saison suivante, le club normand termine bon dernier de Ligue 2, et s'apprête à connaître une nouvelle dégringolade jusqu'à la liquidation judiciaire en 2013. Aujourd'hui, miracle, un club rouennais trône en tête du championnat National avec six points d'avance sur la Berrichonne de…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages