Il s'appelait Seid Visin

·1 min de lecture

"C'était un homme merveilleux" ne devrait pas être une phrase acceptable pour parler d'un gamin de 20 ans. Et pourtant, ce sont ces mots lourds de sens qu'a choisi de déclamer Walter Visin pour parler de son fils adoptif, Seid. Pour honorer la mémoire d'un enfant parti trop tôt, emporté par la souffrance et le mal-être au cœur du domicile familial. Un sanctuaire basé à Nocera Inferiore, non loin de Salerne en Campanie, qui n'en sera plus jamais un depuis que Seid s'est suicidé.

"Je ne veux pas oublier ce sourire incroyable"

D'origine éthiopienne, Seid Visin était un gamin italien comme les autres. Ou presque. Pour ses potes, il était "un champion, un gamin talentueux" passé par le secteur de jeunes de l'AC Milan où il a notamment côtoyé Gianluigi Donnarumma, qui ne l'a d'ailleurs pas oublié : "J'ai connu Seid en arrivant à Milan (Donnarumma est lui aussi originaire…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles