Saut à skis - CM - Heinz Kuttin ne viendra pas entraîner les Bleus

L'Equipe.fr
L’Equipe

Recruté par la Fédération française, le prestigieux entraîneur autrichien a finalement choisi une autre nation qui lui a proposé un contrat plus juteux. L'histoire était belle et ouvrait de prometteuses perspectives. Ancien sauteur de renom, entraîneur de quelques grosses pointures du circuit, l'Autrichien Heinz Kuttin avait accepté, comme nous l'avions révélé, un nouveau défi, celui de venir entourer une équipe de France masculine en devenir et en construction. Mais le joli projet ne se fera pas. Car Kuttin a finalement choisi l'argent au détriment de l'humain. « On avait un accord oral avec lui depuis le 12 avril, raconte Jérôme Laheurte, le patron du saut et du combiné nordique français. Tout était en ordre administrativement, il avait reçu le contrat chez lui et on n'attendait plus que son retour signé. Jusqu'à ce qu'il m'appelle hier soir (mercredi) pour me dire que finalement, il ne venait pas. » Toute l'actualité du saut à skis Car entre-temps, Kuttin (49 ans) a reçu une proposition d'une nation phare du circuit, celle-ci visiblement beaucoup plus alléchante que celle de la FFS : « Il m'a expliqué qu'il était désolé mais qu'il ne pouvait pas la refuser, poursuit Laheurte. C'est vraiment un choc, on est tous humainement meurtris, on se sent un peu trahis. Mais on ne peut pas s'aligner. » Le Vosgien a toutefois décidé de ne pas se lamenter. Il a sans tarder enclenché les recherches pour trouver un coach à cette équipe de jeunes en laquelle il croit et qu'il veut amener au plus haut niveau de la Coupe du monde : « Si une pointure comme lui avait adhéré à notre projet, c'est qu'il est viable et intéressant, dit-il. Ça veut dire que d'autres peuvent y trouver leur compte. On s'est fait planter, c'est dur mais on veut aller de l'avant. » L'ensemble des effectifs des équipes de France d'hiver doivent être annoncés le 12 mai.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi