Sauvetage de Kevin Escoffier pendant le Vendée Globe : "Ça a été une nuit d'angoisse pour tout le monde", raconte son épouse

franceinfo
·1 min de lecture

L'épouse du navigateur français Kevin Escoffier, engagé dans le Vendée Globe, s'est souvenue jeudi 28 janvier pour franceinfo de sa "nuit d'angoisse" : celle du lundi 30 novembre au mardi 1er décembre pendant laquelle son époux a été contraint de quitter son bateau et de se réfugier dans un radeau de survie. Un autre marin de la course en solitaire, Jean Le Cam, l'avait ensuite secouru.

>> Vendée Globe : "La frustration, je ne l'ai pas eue, j'ai été emporté par l'émotion" à l'arrivée, confie le skippeur Kevin Escoffier

Sabrina Escoffier a reçu dans l'après-midi du 30 novembre "le coup de fil tant redouté par tous les conjoints des marins. Le coup de fil qu'on ne veut jamais recevoir : 'Il a déclenché sa balise de détresse et on ne sait pas où est le bateau, on ne sait pas où il est'."

"Là, on essaye de rassembler ses esprits, raconte Sabrina Escoffier. Les protocoles font qu'il ne faut pas en parler au grand public. On prévient ses parents, les frères, les soeurs avant que les nouvelles tombent dans la presse. Et puis on attend, on attend. Je m'accroche au fait de me dire qu'il a envoyé un texto. S'il a eu le temps d'envoyer un texto, ça veut dire qu'il est lucide. Même s'il est blessé, il n'est pas tombé à l'eau, inanimé."

"A 17 heures, je reçois deux appels qui me disent 'il est dans son radeau. Jean [Le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi