Scandale à la FFF : Le Graët ne pouvait rien faire, son destin était scellé

Comme on pouvait s’y attendre, la réunion du comité exécutif de la Fédération française de football a livré son verdict, avec la mise en retrait de Noël Le Graët. Une option qui aurait notamment été proposée par Jean-Michel Aulas, membre du Comex, pour qui une solution s’imposait vu la situation autour du dirigeant breton.

Le passage de Noël Le Graët sur RMC Sport a marqué un véritable tournant. Les propos du président de la FFF au sujet de Zinédine Zidane ont en effet créé un véritable raz-de-marée et les réactions ont été nombreuses, pas seulement dans le milieu du football. Ainsi,cela a emmené à une réunion exceptionnelle du Comex de la FFF qui a décidé de la mise en etrait du dirigeants breton, qui sera pour le moment remplacé par son vice-président Philippe Diallo.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Le Graët, un homme tout à fait respectable jusqu'à ce que ces scandales arrivent par le biais de la parole publique »

Présent à cette réunion, Jean-Michel Aulas a avoué que cette mise en retrait était la seule solution viable vu l’norme polémique déclenchée par Le Graët. « La situation était devenue intenable, pour l'ensemble du foot français, les membres de la Fédération et pour Noël Le Graët, un homme tout à fait respectable jusqu'à ce que ces scandales arrivent par le biais de la parole publique. Le statu quo n'était plus une option » a expliqué le président de l’OL

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com