Scandale FFF : «Le Graët a marqué l’histoire»

Écarté de la présidence de la Fédération Française de Football suite à son dérapage sur Zinedine Zidane et en raison des accusations de harcèlement sexuel dont il fait l’objet, Noël Le Graët est en pleine tourmente. Mais le président de Guingamp, dont il est très proche, assure sa défense.

La polémique a commencé à prendre de manière concrète dimanche dernier, lorsqu’il avait eu des propos déplacés au sujet de Zinedine Zidane sur RMC Sport : Noël Le Graët a finalement été mis en retrait de la présidence de la FFF, lui qui traine également depuis plusieurs mois des accusations de harcèlement sexuel. Un feuilleton qui résonne comme un raz de marée dans le football français, et alors que l’opinion se dresse face à lui, Noël Le Graët dispose encore de rares soutiens dans le milieu.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Un acharnement médiatique »

Frédéric Le Grand, proche de Le Graët et président du club de Guingamp, a défendu son bilan à la tête de la FFF dans les colonnes de Ouest-France : « Mon amitié pour Noël Le Graët n’est un secret pour personne. Vous conviendrez avec moi que l’acharnement médiatique que vit actuellement Noël n’a rien d’agréable. Le traitement dans les médias, comme sur les réseaux sociaux, en dit long sur l’air du temps… La violence des propos est toujours démesurée. À titre personnel, je ne peux que le constater et le regretter. C’est dur mais c’est…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com