Scandale FFF : «Le Graët, stop les mythos !»

L’issue de la réunion spéciale du comité exécutif de la Fédération française de football a scellé l’avenir de Noël Le Graët, qui s’est éloigné de ses fonction de président. Pourtant, la formulation de ce verdict est assez étrange et n’a pas manqué de faire réagir, puisque la FFF laisse clairement entendre dans son communiqué que c’est le dirigeant breton lui-même qui aurait proposé cette solution.

C’est un premier pas qui a été fait ce mercredi, avec la mise en retrait de Noël Le Graët. Vivement critiqué depuis des années, l’ancien de l’En Avant Guingamp a vu les choses s’envenimer récemment, notamment à cause d’accusation d’harcèlement sexuel de la part de certaines de ses collaboratrices.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L’étrange communiqué de la FFF

On ne peut pourtant pas s’empêcher de s’interroger, après la publication du communiqué de la FFF ce mardi, annonçant la décision du Comex. Il est en effet écrit que Noël Le Graët, « a choisi de se mettre en retrait de ses fonctions de président de la Fédération jusqu’à la communication définitive de l’audit diligenté par le ministère des Sports ». Or, plusieurs sources après cette réunion ont révélé que ce sont les membres du Comex et notamment Vincent Labrune ainsi que Jean-Michel Aulas qui auraient proposé cette option.

« Le Graët continue de mentir »

En effet, Noël Le Graët aurait continué à assurer sa défense,…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com