Scandale FFF : Le Graët victime de «violence», un proche dénonce

Lors d’une tempête médiatique telle que celle que Noël Le Graët connaît, les soutiens se comptent sur les doigts d’une main. Celui qui a été mis en retrait par le COMEX suite à sa sortie sur Zinédine Zidane, affirmant qu’il n’en avait « rien à secouer » si la légende française partait entraîner le Brésil, peut néanmoins compter sur un de ses proches.

Président de l’En Avant Guingamp entre 2002 et 2011, Noël Le Graët a reçu le soutient de son successeur à la présidence du club breton, Frédéric Le Grand. Il a dénoncé les attaques médiatiques envers son prédecesseur.

« L’acharnement médiatique que vit actuellement Noël n’a rien d’agréable »

Pour Ouest France, le président du club pensionnaire de Ligue 2 a évoqué la relation qu’il entretient avec Noël Le Graët, avant de regretter le traitement médiatique dont son ami a été victime : « Mon amitié pour Noël Le Graët n’est un secret pour personne. Vous conviendrez avec moi que l’acharnement médiatique que vit actuellement Noël n’a rien d’agréable. Le traitement dans les médias, comme sur les réseaux sociaux, en dit long sur l’air du temps… La violence des propos est toujours démesurée. À titre personnel, je ne peux que le constater et le regretter. C’est dur mais c’est comme ça. »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Un traitement de l’information complètement à charge »

Frédéric Le Grand, ami et président du club de l’EAG, a tenu…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com