Scandale FFF : Le Graët viré, un grand nom pour le remplacer ?

Sous le feu des critiques depuis plusieurs jours, Noël Le Graët a été mis à pied mercredi dernier. Philippe Diallo assure l'intérim et pourrait bien conserver ce rôle jusqu'aux prochaines élections, prévues en 2024. Ce scénario est probable, même si l'entourage d'Emmanuel Macron pousse pour hisser Michel Platini à la tête de la Fédération française de football.

Au micro de RMC dimanche dernier, Noël Le Graët s'est laissé aller à quelques confidences sur Zinédine Zidane. « Zidane au Brésil ? J’en ai rien à secouer, il peut aller où il veut, dans un club, il en aurait autant qu’il veut en Europe, un grand club. Une sélection, j’y crois à peine en ce qui me concerne. Je ne l’aurais même pas pris au téléphone » avait déclaré le président de la FFF. Face au tollé, Le Graët a présenté ses excuses, mais le mal était fait. Surtout que d'anciennes collaboratrices ont aussi pris la parole pour dénoncer le comportement de Le Graët.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Macron espère Platini à la tête de la FFF

A l'issue d'une réunion extraordinaire du comité exécutif, Noël Le Graët a été mis à pied. Philippe Diallo a été nommé président par intérim, en attendant les résultats de l'audit diligenté par le Ministère des sports. Mais comme annoncé par le10Sport.com, un lobbying s'et mis en place pour hisser Michel Platini, à la tête de la FFF. Lors de son Face à Pierrot, Pierre…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com