Scandale - Le Graët : La preuve qu’il n’y a pas eu de piège

Dimanche dernier, Noël Le Graët tenait des propos polémiques sur Zinédine Zidane. Pour se défendre, le président de la Fédération française de football avait pointé du doigt le comportement de RMC. Mais Mario Bartoli a tenu à défendre sa maison, mais aussi son travail. Selon elle, aucun piège n'a été tendu à l'homme de 81 ans, depuis mis à pied.

Noël Le Graët est dans de beaux draps, notamment depuis son entretien accordé à RMC. Questionné par Marion Bartoli sur Zinédine Zidane, le président de la FFF avait tenu un discours méprisant, ce qui avait choqué. « Zidane sélectionneur du Brésil ? Je n'en ai rien à secouer ! » avait-il déclaré Pour se défendre, Le Graët avait pointé du doigt RMC. « J’ai accordé un entretien à RMC que je n’aurais pas dû accorder, car il cherchait la polémique en opposant Didier à Zinédine Zidane, deux monuments du football français » avait-il déclaré.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Je ne suis pas là pour créer un buzz ou une polémique »

Mais ce dimanche, l'ancienne lauréate de Wimbledon a tenu à se défendre. « Ce qu'on désire réaliser dans cette émission, c'est interview des sportifs, des dirigeants. Mais je ne suis pas là pour créer un buzz ou une polémique. En aucun cas RMC ou Bartoli Time n'ont tenté de piéger Noël Le Graët » a-t-elle répondu. Selon elle, Le Graët était au courant des sujets traités durant l'émission.

« Il savait…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com