Scanfale FFF : Un ami de Le Graët est très inquiet

Après avoir été mis en retrait de son poste de président de la FFF, Noël Le Graët fait désormais l’objet d’une enquête ouverte par le parquet de Paris pour harcèlement moral et sexuel. Interrogé à ce sujet, Jean-Michel Aulas avoue que la situation est inquiétante, même s’il souhaite encore rester prudent.

Quelques jours après sa mise en retrait de la présidence de la FFF, Noël Le Graët fait désormais l’objet d’une enquête pour harcèlement moral et sexuel, ouverte par le parquet de Paris. Si le principal intéressé a démenti « toutes (les) accusations de harcèlement moral ou sexuel », auprès de l’AFP, Jean-Michel Aulas, membre important du comex, avoue que la situation est de plus en plus inquiétante.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« C'est inquiétant, mais je suis aussi perplexe »

« Je n'ai pas d'informations précises, sauf ce qui est dit dans la presse. C'est inquiétant qu'il n'y ait pas de journée sans qu'un nouveau développement intervienne. Mais il n'y a pas de procédure contradictoire. J'essaie donc d'être prudent. J'ai vu le communiqué de Noël qui maintient ses positions... C'est inquiétant, mais je suis aussi perplexe. Il y a une distorsion terrible entre ce qui est dit d'un côté et ce que répond Noël. Il faut que je puisse échanger avec lui », a confié le président de l’OL à L’Équipe.

« Il est prématuré de prendre une position »

Alors que le comex se réunira…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com