Scott McLaughlin s'impose à Portland, Will Power se rapproche du titre en Indycar

Scott McLaughlin devant Will Power au départ à Portland. (J. Black/Penske Entertainment)

L'avant-dernière course de la saison à Portland a été remportée par Scott McLaughlin (Penske) qui reste en course pour le titre en Indycar. Mais son coéquipier Will Power s'en est rapproché avec sa deuxième place.

Il ne reste plus qu'une seule course dans cette saison 2022 d'Indycar, dès dimanche à Laguna Seca et encore cinq pilotes peuvent espérer être sacrés champion. Le Néo-Zélandais Scott McLaughlin est parvenu à conserver quelques chances grâce à une victoire autoritaire à Portland. Après avoir signé la pole, le pilote du Team Penske a mené 104 des 110 tours de courses pour enlever sa troisième victoire de la saison.

Malheureusement pour lui, McLaughlin a été directement suivi par son coéquipier et leader du Championnat Will Power. Grâce à ce podium, Power a augmenté l'écart avec ses plus proches poursuivants au classement puisque Josef Newgarden, sur la troisième voiture Penske, n'a pris que la huitième place, plombé par son choix de pneus pour le dernier relais.

lire aussi

Classement général du Championnat

Le sextuple champion, Scott Dixon (Chip Ganassi), a réussi un spectaculaire redressement après une qualification loupée pour venir prendre la dernière place sur le podium. Le Néo-Zélandais revient donc à égalité avec Newgarden au Championnat à 20 points de Power. Vu le décompte des points en Indycar (50 pour une victoire et jusqu'à 5 points minimum, 1 pour la pole, 1 pour avoir mené en course et 2 pour avoir mené le plus de tours), ce dernier est assuré de son second titre (après 2014) s'il termine sur le podium à Laguna Seca.

Derrière Newgarden et Dixon, c'est Marcus Ericsson (Chip Ganassi), le vainqueur des 500 miles d'Indianapolis cette année, qui est le quatrième prétendant mais à 39 points de Power (après sa 11e place à Portland) alors que McLaughlin est 5e à 41 longueurs du leader. Les deux pilotes auront besoin de circonstances extrêmement favorables pour espérer décrocher leur premier titre.

Week-end difficile pour les Français

Du côté des Frenchies, le week-end dans l'Oregon sera à oublier. Romain Grosjean (Andretti) comme Simon Pagenaud (Meyer Shank) avaient connu une qualification difficile et la course l'a été encore plus puisqu'ils n'ont jamais été dans le rythme des leaders.

Le premier a été plombé par une pénalité pour avoir court-circuité la première chicane du circuit et termine 19e. Pagenaud a été stoppé un temps par des problèmes de boîte de vitesses et doit se contenter de la 23e place à dix tours du vainqueur.

lire aussi

Classement de la course