Sean Connery, l'espion qui aimait le football

SO FOOT
·1 min de lecture

Andy Murray vient de battre Tomas Berdych en demi-finales de l'US Open 2012. En conférence d'après-match, le tennisman écossais multiplie les poncifs quand une large silhouette s'approche de lui. Murray lève la tête, bloque un peu, puis affiche son plus beau sourire. Devant l'assistance tout aussi amusée que lui, Sean Connery est en train de faire le tour de l'estrade pour féliciter son compatriote. Polo orange rentré dans un pantalon remonté au-dessus du nombril et lunettes de soleil en sautoir, l'acteur fait le show avant de demander à deux invités surprises de le rejoindre. Judy Murray, la mère du joueur, et surtout Alex Ferguson, son grand pote des Highlands. Au-delà de la petite balle jaune et d'une simple amitié virile entre Écossais, le lien qui unit le mythique interprète de James Bond au légendaire manager de Manchester United n'est autre que le football. Et ce que peu de gens savent, c'est que le premier aurait pu débarquer chez les… Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com