Sebastian Coe « aimerait démocratiser le sport » en organisant des épreuves d'athlétisme dans Paris

Sebastian Coe souhaite que des épreuves d'athlétisme de Paris 2024 se déroulent en public. (F. Faugère/L'Équipe)

Sebastian Coe, président de la Fédération internationale d'athlétisme, pousse pour organiser des épreuves d'athlétisme hors Stade de France pour Paris 2024. L'objectif : élargir l'impact du sport.

Verra-t-on des épreuves d'athlétisme dans les rues de Paris à l'occasion des Jeux Olympiques 2024 ? C'est en tout cas le souhait du président de la Fédération internationale Sebastian Coe. Le Britannique y voit une possibilité de « démocratiser le sport ». « On ne peut pas se limiter à une poignée de personnes qui ont les moyens d'acheter des billets ou qui sont chanceux dans un tirage au sort. Nous devons élargir cette base dans la mesure du possible. »

« Je pense que ça vaut le coup. Je sais que ça pose des défis, en termes de sécurité, de coûts, mais ça s'inscrit tout à fait dans la vision du CIO pour élargir l'impact du sport », a appuyé l'ancien champion olympique.

lire aussi

Toute l'actualité de Paris 2024

Même si Coe a déjà entamé des discussions avec Tony Estanguet (président de Paris 2024), le projet n'est pas « aussi avancé (qu'il) l'espérerait. » Le dirigeant a avancé l'exemple de la cérémonie d'ouverture de l'olympiade parisienne, qui se déroulera en public sur la Seine, pour justifier son idée : « C'est une idée très orientée sur la participation populaire. Si vous cherchez comment faire participer les gens raisonnablement et avec toutes les mesures de sécurité adéquates, du stade vers un lieu qui permet que les jeunes, en particulier, le voient, ça en vaut la peine. »