Sebastian Vettel : "Ça ne peut pas être pire"

Basile Davoine
·2 min de lecture

Après un vendredi plus compliqué que jamais, perturbé par les problèmes techniques qui ont limité son roulage, . 

Lire aussi :

Qualifs - Hamilton terrasse Bottas sur la planète Mercedes La grille de départ du GP de Grande-Bretagne

Vendredi après-midi, lors des EL2, le quadruple Champion du monde avait des soucis avec sa pédale de freins, qui n'ont pas été totalement résolus puisqu'ils ont continué de le déranger ce samedi midi lors de l'ultime séance d'essais libres. Vettel a tout de même atteint la Q3, où il n'a pas brillé, perdant même son meilleur chrono pour avoir dépassé les limites de la piste. Il n'était de toute manière pas dans le même rythme que son coéquipier , surpris de sa quatrième place

"Je ne veux accuser personne de mauvaises intentions", réagit l'Allemand au micro de Channel 4. "De mon côté, ce n'était pas idéal aujourd'hui. J'ai eu beaucoup de mal à trouver le rythme. Comme je l'ai dit, je suis relativement confiant pour que ce soit mieux demain. À quel point, je ne sais pas. Je ne peux rien promettre, mais ça ne peut pas être pire."

Interrogé sur les raisons de son manque de rythme en qualifications, Vettel demeure perplexe : "Franchement, la réponse c'est que je ne sais pas. J'ai eu un peu de mal à trouver le rythme, à rentrer dedans, et ici c'est important. Hier nous n'avons pas beaucoup roulé, pas fait beaucoup de tours de qualité, et ce matin nous avons de nouveau eu un petit problème. Alors oui, ce n'est pas idéal, mais je pensais que la voiture était correcte. J'ai eu du mal à tout mettre bout à bout. Ce n'était pas une bonne séance mais nous verrons ce que nous pouvons faire demain."

"Naturellement, ces deux derniers jours n'ont pas été bons et nous avons perdu un peu de la dynamique", ajoute-t-il au micro de Sky Sports. "Le premier week-end avait été difficile, le deuxième week-end n'a pas vraiment compté. Le troisième était le premier à être un peu mieux et nous sommes maintenant à nouveau en difficulté. Ce sont des débuts difficiles, mais il n'y a pas le choix."

"Je suis déterminé à tenir le coup", conclut-il. Les gars font tout ce qu'ils peuvent. Je crois que personne n'a de mauvaises intentions. Nous avons eu des problèmes hier et ce matin, mais à ce stade, nous devons faire en sorte de nous en tirer."