Seko Fofana (Lens) à propos d'un éventuel départ : « Il y a des sollicitations »

Interrogé sur un éventuel départ de Lens samedi soir, après la victoire du Racing contre Rennes (2-1), Seko Fofana a affirmé qu'il n'écartait pas l'idée de quitter les Sang et Or avant la fin du mercato, le 1er septembre.

Pour Lens, tous les voyants sont au vert : une victoire samedi soir contre Rennes (2-1), dix points en quatre journées et la première place provisoire de Ligue 1, en attendant les matches de l'OM à Nice (15h00) et du PSG contre Monaco (20h45) dimanche. Cette 4e journée a mis encore une fois en lumière Seko Fofana, milieu de terrain de 27 ans, qui a inscrit un but splendide en se jouant de Désiré Doué avant d'enrouler dans le petit filet opposé (66e).

Mais pour les Sang et Or, la possibilité de voir leur capitaine partir avant la fin du mercato est réelle. Interrogé sur Canal+ Décalé à ce sujet à l'issue de la rencontre, Fofana a assuré qu'il avait « des sollicitations » et « des possibilités » de départ.

Il a ensuite développé le fond de sa pensée : « Je suis quelqu'un de très ambitieux, je ne me fixe pas de limites. Je sais ce que je peux apporter au club, le club sait ce qu'il peut m'apporter. Il reste encore cinq jours pour réfléchir et voir quelle décision je vais prendre. Ce soir (samedi), j'ai eu beaucoup d'émotions. Je ne sais pas de quoi est fait le lendemain et on verra. » Il a conclu en affirmant que Lens « sait ce qu'(il) attend » et qu'il « doit réfléchir ».

Haise : « Il faut que Seko ait envie d'avoir un autre challenge »

Interrogé sur un éventuel départ de son joueur phare, l'entraîneur lensois Franck Haise a fait part de son envie de conserver son milieu de terrain, sous contrat jusqu'en 2024, pour la saison à venir. « Tout le monde a envie de garder Seko, a assuré le coach lensois. Nos supporters, nos dirigeants, les joueurs, le staff, moi... Ce n'est pas parce qu'on a des envies que les choses se font, parce que le mercato est encore ouvert. Quand le mercato sera terminé et quand Seko sera toujours là, on pourra en parler. Il faut que Seko ait envie d'avoir un autre challenge. » Avant de conclure dans un sourire : « Pour l'instant, il est là. »

lire aussi

Toute l'actualité des transferts