Seko Fofana (Lens) probable forfait dimanche à Reims

Touché à un mollet, Seko Fofana, le capitaine et milieu de Lens, qui vient de prolonger jusqu'en 2025, devrait rester se soigner en Artois. Wesley Saïd, Gäel Kakuta, Adrien Louveau et Adam Buksa ne seront pas non plus opérationnels.

Lens ne devrait pas aligner une équipe méconnaissable ce dimanche à Reims (15h, 6e journée) mais plutôt proche de celle qui a dominé Lorient ce mercredi (5-2, 5e journée). Car comme face aux Merlus, elle aura très probablement pour mission de s'imposer sans son capitaine, Seko Fofana, légèrement touché à un mollet (déchirure de grade un) et absent du groupe en déplacement en Champagne. « Seko a repris la course, précise son entraîneur, Franck Haise. Mais il n'y a pas de risque à prendre avec lui. On est déjà à J moins deux. Sauf si demain il y a beaucoup de voyants au vert... On n'est pas dans l'urgence. On laissera Seko travailler individuellement ce week-end. »

Franck Haise, l'entraîneur du RC Lens

« Adam Buksa ? Il est très exigeant et c'est un grand professionnel. Il a voulu voir (physiquement) tous nos matches. On s'est donc organisé pour travailler avec lui à d'autres moments que nos rencontres »

Touché musculairement avant la fin de la première période mercredi et indisponible quinze jours minimum, Wesley Saïd, ne retrouvera pas la compétition avant la fin du mois de septembre, avant la trêve internationale au mieux, voire après pour ne prendre aucun risque. Dans la Marne, Lens sera également privé de son meneur Gaël Kakuta, « touché à un tendon d'Achille », selon le coach. Et aussi d'Adrien Louveau, le jeune défenseur central de l'équipe réserve, aperçu en phase de préparation.

Enfin, l'avant-centre polonais Adam Buksa (fracture de fatigue à une cheville) a repris l'entraînement collectif, mais de manière aménagée, ce vendredi à La Gaillette. Son retour est espéré rapidement selon son ressenti et d'éventuels examens complémentaires.

lire aussi

Ligue 1 : Seko Fofana prolonge à Lens jusqu'en 2025

« Il est très exigeant et c'est un grand professionnel, raconte son entraîneur. Il a voulu voir (physiquement) tous nos matches. On s'est donc organisé pour travailler avec lui à d'autres moments que nos rencontres. Il est venu à Monaco (4-1, 3e journée) par ses propres moyens puis est revenu avec le groupe. Il voulait voir aussi toutes nos animations. Donc certaines choses sont ancrées. Et il s'entraînait souvent en décalé, ce qui lui permettait de voir intégralement nos séances. Maintenant, il est avec nous. Mais il a observé une partie de nos jeux et notre façon de travailler. Dès lundi, je vais le rencontrer individuellement pour lui expliquer en détail notre projet de jeu. Comme je viens de le faire depuis deux jours avec Alexis (Claude-Maurice) et Junior (Onana). »

Franck Haise : «On perdra un match bientôt, mais on gardera les mêmes principes»