Selon Oxfam, le patrimoine des plus fortunés a doublé avec la pandémie

·1 min de lecture
Elon Musk (à gauche) et Jeff Bezos (à droite), deux des hommes les plus riches du monde (photo d'illustration).
Elon Musk (à gauche) et Jeff Bezos (à droite), deux des hommes les plus riches du monde (photo d'illustration).

Le coronavirus a participé à rendre les personnes riches? encore plus riches. La fortune des dix hommes les plus aisés du monde a doublé depuis le début de la pandémie alors que les revenus de 99 % de l?humanité ont fondu, d?après un rapport choc d?Oxfam, dévoilé lundi 17 janvier. « L?accroissement des inégalités économiques, de genre et raciales et les inégalités entre pays détruisent notre monde », dénonce l?ONG de lutte contre la pauvreté, dans un rapport intitulé « Les inégalités tuent » et publié à l?orée du Forum de Davos.

La fortune cumulée de l?ensemble des milliardaires a connu depuis le début de la pandémie de Covid-19 « sa plus forte augmentation jamais enregistrée », de 5 000 milliards de dollars, pour atteindre son niveau le plus élevé », à 13 800 milliards. Les dix personnes les plus riches du monde comprennent, d?après le magazine Forbes, Elon Musk, le patron de Tesla, Jeff Bezos (Amazon), Bernard Arnault (LVMH), Bill Gates (Microsoft), Mark Zuckerberg (Meta-Facebook), Warren Buffett (Berkshire Hathaway), Larry Ellison (Oracle).

L?ONG ajoute que « nous pouvons vaincre l?extrême pauvreté à travers une taxation progressive » et des systèmes de santé publics et gratuits pour tous. Oxfam recommande aussi de ne pas entraver la création de syndicats et de lever la propriété intellectuelle sur les brevets de vaccins.

À LIRE AUSSIBill Gates : « Si cela déplaît qu?on défende les pays pauvres? »

« Les milliardaires ont eu une formidable pandémie »

D?après [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles