Selon Pierre Ménès, Yoann Gourcuff a été victime de "racisme anti-blanc" en équipe de France

Yoann Gourcuff sous le maillot Bleu en 2010 (Getty Images)

Dans une interview au quotidien régional Ouest-France, le chroniqueur Pierre Ménès livre sa vérité sur la catastrophique Coupe du monde 2010 des Bleus.

Quelques semaines seulement après son retour sur le plateau du Canal Football Club, après une longue absence due à une grave maladie, Pierre Ménès fait à nouveau parler de lui pour des propos polémiques, comme à ses plus belles heures. Dans une interview publiée dimanche par Ouest-France, le plus célèbre des chroniqueurs est revenu sur l’incroyable fiasco de la Coupe du monde 2010 (quittée sans gloire par l’équipe de France après deux défaites, un nul et une grève de l’entraînement) et en particulier sur le traitement réservé à Yoann Gourcuff par ses coéquipiers durant la compétition.

“Tout a commencé avec Gourcuff, quand Malouda dit, avant le premier match contre l’Uruguay ‘moi, je veux bien défendre pour Zidane, mais je ne veux pas défendre pour Gourcuff… ‘, lâche ainsi l’ancien journaliste de L’Equipe. (…) Ce que le groupe ou une partie du groupe a fait à Gourcuff, avant l’histoire du bus, c’est inique, ça n’a pas de mot… C’est du racisme anti-blanc.” Les mots sont forts et l’accusation est grave, mais Pierre Ménès ne s’arrête pas là, il enfonce même le clou un peu plus loin dans l’interview.

“Une belle bande de connards”

“Je sais qu’après le match contre l’Uruguay, poursuit le journaliste, Gourcuff a dit à Domenech : ‘Les autres ne me donnent pas le ballon…’ Domenech a répondu : ‘Mais non, n’importe quoi…’ Et il a demandé au mec qui faisait les montages vidéo : ‘Fais-moi un petit montage vidéo où on voit que les mecs jouent avec lui.’ Lequel est revenu lui dire : ‘Je ne peux pas, ce n’est pas possible… ‘ Et nous, à Canal Plus, on avait fait une palette pour prouver que Gourcuff était boycotté par les autres joueurs sur le terrain. Quand tu es en Coupe du monde, que tu en arrives à boycotter un partenaire sur le terrain, c’est que tu es vraiment une belle bande de connards… C’est pour ça que je ne supporte pas qu’Evra soit toujours en équipe de France. Je ne supporte pas… Il a une lourde responsabilité dans ce qui s’est passé à Knysna.” On attend désormais la réponse des intéressés.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages