Une semaine de Clásico à Rosario

Une semaine de Clásico à Rosario

" Ici, notre passion pour le football est indescriptible ", prévient Maxiliano, chauffeur d'un taxi attrapé à la volée à la sortie de la gare routière de Rosario dimanche dernier. Son volant rouge et noir trahit son fanatisme pour Newell's Old Boys. Maxi a six enfants. Cinq sont supporters de Rosario Central, comme sa femme. " Est-ce que j'ai raté leur éducation ? Je crois surtout qu'ils aiment plus leur mère que leur père ", se marre-il. Le clásico est prévu jeudi. Il sait déjà que la semaine à la maison va être pesante. "Ma femme est hyper nerveuse avant le match. Elle ne dort pas. Chez moi, seul mon fils cadet me soutient. Mes autres gamins se préparent à me célébrer les buts de Central au visage. C'est la guerre à la maison." Comme dans beaucoup de familles à Rosario ces jours-ci.

"Je connais un supporter qui se rappelle…

Lire la suite sur SoFoot.com

undefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles