Sept Britanniques en garde à vue pour avoir foncé sur un gendarme à Paris

·1 min de lecture

Sept ressortissants britanniques étaient en garde à vue mercredi pour avoir foncé sur un gendarme en faction devant l'ambassade d'Israël à Paris lundi soir, a-t-on appris auprès du parquet et de source proche du dossier, confirmant une information de RTL. Le militaire visé a réussi à s'écarter e n'a pas été blessé.

Une appartenance au mouvement des "hit and run"?

Deux berlines qui se suivaient ont quitté la route et l'une d'elle a foncé sur un gendarme, lundi vers 19 heures, devant l'ambassade d'Israël, située dans le VIIIè arrondissement, près des Champs-Elysées. Les deux voitures ont pris la fuite. Le militaire, qui a réussi à s'écarter, n'a pas été blessé. Une enquête pour "tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique" a été ouverte par le parquet de Paris. 

Les sept occupants des deux voitures, dont deux mineurs, ont été interpellés puis placés en garde à vue dans la nuit de mardi à mercredi, a indiqué le parquet. Selon RTL, il s'agit de trois hommes et quatre femmes. Les deux voitures avaient des fausses plaques d'immatriculation et les enquêteurs soupçonnent les conducteurs d'appartenir au mouvement de violences volontaires "Hit and run", issu des Etats-Unis, selon la radio. Les investigations ont été confiées au 1er district de police judiciaire, a précisé le parquet.


Retrouvez cet article sur Europe1