Sept Français sur dix souhaitent que Noël Le Graët quitte la FFF d'après un sondage

Le sondage indique que l'affaire a eu un retentissement de taille, 74 % des Français ont entendu parler des propos de Noël Le Graët. (P. Lahalle/L'Équipe)

Selon un sondage réalisé par Odoxa pour Winamax et RTL, sept Français sur dix souhaitent que Noël Le Graët quitte la FFF après ses propos sur Zinédine Zidane. Cette opinion est également celle de 80 % des amateurs de football interrogés.

L'affaire Noël Le Graët a secoué le football français, mais l'indignation s'est aussi propagée dans l'opinion publique. Selon un sondage réalisé par Odoxa pour Winamax et RTL, sept Français sur dix souhaitent que le Breton, mis en retrait mercredi par le comité exécutif de la FFF, quitte l'instance après ses propos sur Zinédine Zidane.

Selon les règlements de la FFF, seule une assemblée fédérale extraordinaire, convoquée par un quart du comité exécutif, peut voter la destitution du président. Le prochain Comex après l'audit ministériel - dont les conclusions devraient être connues fin janvier - pourrait désigner un successeur à Noël Le Graët si ce dernier venait à quitter ses fonctions définitivement.

74 % des Français ont entendu parler de l'affaireLe sondage illustre qu'une grande majorité (74 %) des Français a entendu parler de l'affaire Le Graët. Si Sept personnes sur 10 souhaitent son départ, ce chiffre est d'autant plus important chez les amateurs de football (80 %).

Les propos de Kylian Mbappé ont également été salués par l'opinion. Dans un tweet publié le 8 janvier, l'attaquant parisien réagissait aux propos de son président de manière indignée : « Zidane c'est la France on ne manque pas de respect à la légende comme ça... ». D'après le sondage, 83 % des Français estiment que le meilleur buteur de la Coupe du monde a eu raison de recadrer Noël Le Graët en défendant l'image de Zinédine Zidane.

La question du relais à la présidence de la 3F a aussi été posée. Parmi les sondés, un trio se détache au sein des six choix possibles (Jean-Michel Aulas, Philippe Diallo, Marc Keller, Michel Platini, Didier Deschamps et Zinédine Zidane) : 32 % d'entre eux choisiraient l'ancien coach du Real comme candidat idéal tandis que 24 % opteraient pour Michel Platini ou Didier Deschamps. Tout juste entré en fonction de manière intérimaire, le néo-président Philippe Diallo n'a récolté que 4 % des votes. Une tendance qui s'explique probablement par son manque de notoriété.

lire aussi : Qui est Philippe Diallo, le nouveau président intérimaire de la FFF