Septième malgré une chute, Zarco se satisfait de ses qualifications

Vincent Lalanne-Sicaud
·2 min de lecture

C'est dans un contexte très particulier que a pris la septième place des qualifications au Grand Prix du Portugal. Stoppé par une casse moteur en EL4, le Français a chuté en Q2, mais il a pu remonter sur sa machine et améliorer son chrono. A sa décente de la Ducati, Zarco était déçu de sa prestation mais il reconnaît avec le recul que le résultat n'est pas si mauvais.

"C'est pas mal", estime le pilote du team Avintia. "Après, là il y a de quoi faire encore mieux, mais [il manque] toujours le bon timing en qualifications, une bonne personne devant, et un bon tour dans lequel tu fais tes virages à la perfection. Je n'ai pas réussi à le faire aujourd'hui. Sur le coup, c'est de la déception, mais après analyse, il n'y a pas mort d'homme, donc on va voir."

Zarco admet qu'il a "probablement manqué le meilleur tour" avec sa chute au début de son deuxième run en Q2, sans causer de véritables dégâts sur sa Ducati mais en gâchant l'opportunité d'exploiter les pneus neufs. "J'étais sur l'angle maximum, c'était un peu trop et j'ai chuté. J'ai pu rester sous la moto, et le moteur tournait encore, donc je n'ai perdu que 30 secondes dans le secteur 2. Peut-être qu'il faudrait faire quelques chronos avec une chute au milieu du tour. Dans ce cas, je serais en pole !"

<span class="copyright">Motorsport.com</span>
Motorsport.com

Motorsport.com

Pour avoir une chance d'atteindre son objectif, Johann Zarco devra gagner des positions aussi vite que possible et recoller rapidement aux pilotes qualifiés première ligne. Celui qui s'apprête à prendre son dernier départ pour le team Avintia n'a pas la certitude de pouvoir être performant sur toute la durée de la course mais s'il parvient à entrer dans un bon rythme, il est convaincu qu'un bon résultat sera à sa portée.

"J'espère que j'aurai un bon début de course demain. Il faut que je double les autres pilotes pour essayer d'avoir le meilleur rythme dès le début. Je pense qu'Oliveira et Morbidelli peuvent être très bons et s'échapper, mais Jack [Miller] aime se battre. Si je peux revenir sur le top trois, je serai plutôt content."

"Je n'ai pas encore vraiment pu me prouver un rythme de course sur au moins 15 tours, pour voir la situation, mais je pense qu'avec le pneu dur, on n'a pas de gros problèmes de dégradation", a-t-il ajouté. "Une fois qu'on trouve le rythme sur le pneu dur, je pense qu'il y a moyen de faire une très belle course."